Au regard des constats faits lors de sa mission d’observation électorale aux législatives du 8 janvier 2023, la Plateforme Électorale des Organisation de la Société Civile (PEOSC) a indiqué, dans une Déclaration préliminaire rendue publique lundi 9 janvier 2023, des défis à relever pour l’amélioration des processus électoraux au Bénin.
À l’issue du vote du dimanche 8 janvier 2023 portant élection des députés de l’Assemblée nationale, 9è législature, plusieurs constats ont été faits à la Salle de Situation Électorale mise en place par la Plateforme Électorale des Organisation de la Société Civile (PEOSC).
« Au regard de l’évolution de la présence des délégués des partis politiques aux postes de vote, il ressort que ces derniers ont été plus intéressés par la phase de dépouillement : 21,42% à l’ouverture du scrutin, 22,62% lors du déroulement et 29,83% lors du dépouillement », a constaté la mission d’observation électorale des Organisations de la Société Civile coordonnée par Wanep Bénin. La Plateforme électorale des OSC du Bénin note la nécessité pour les partis politiques, d’améliorer leur représentation dans les postes de vote pour la surveillance des opérations de vote ; la nécessité d’améliorer le taux de participation des citoyens par une éducation électorale continue, d’améliorer la qualité de la formation des agents électoraux et le démarrage à l’heure des opérations de vote.
Ce sont-là les défis à relever, selon la Déclaration préliminaire présentée, lundi 9 janvier 2023, par Fatoumatou Batoko Zossou, présidente de la PEOSC et Joël Atayi Guèdègbé, membre de la Chambre de réponse à la Salle de Situation Électorale.
Recommandations aux partis prenantes
Au titre des recommandations, il a été demandé à toutes les parties prenantes au processus électoral de « contribuer à une meilleure participation des électeurs aux différents scrutins ».
L’ANIP (Agence Nationale d’Identification des Personnes) est appelée à « revoir le processus d’enregistrement, d’affichage de la liste, d’éclatement de la liste en postes de vote, d’information et d’orientation des électeurs accélérer la délivrance de la carte d’électeur sécurisée ».
La CENA (Commission Électorale Nationale Autonome) doit « améliorer la qualité et la formation des Agents électoraux ; assurer le suivi et l’évaluation desdits agents électoraux ; veiller à la proclamation des résultats provisoires dans les délai raisonnables ».
Aux partis politiques, il est demandé de « sensibiliser leurs militants et sympathisants à éviter les actes d’achats de conscience pendant les processus électoraux, à s’abstenir de donner des consignes de vote pendant le déroulement des scrutins ; accepter le verdict des urnes ; recourir aux voies légales en cas de contestation ».
En ce qui concerne les forces de défense et de sécurité, elles sont appelées à « maintenir le professionnalisme et l’engagement républicain ».
Les Organisations de la Société Civile doivent « maintenir le cap dans la veille citoyenne ».
Quant à la presse nationale et internationale, il est demandé de « maintenir la rigueur professionnelle pour éviter la diffusion d’informations à caractère tendancieux ».
La PEOSC appelle les populations à « accepter le verdict des urnes et maintenir la veille citoyenne ».
Marc MENSAH

DECLARATION PRELIMINAIRE DE LA MISSION D’OBSERVATION DE LA PLATEFORME ÉLECTORALE DES OSC

<!– <!–[if IE]><![endif]–>

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com