Plusieurs personnes ont été sauvées grâce à une opération menée par Interpol contre des groupes criminels responsables de la traite d’êtres humains et de l’exploitation d’enfants au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo. Les suspects auteurs de ces trafics ont été également arrêtés.

Grand soulagement pour 90 personnes victimes de traite des êtres humains et de l’exploitation d’enfants. Elles ont eu la vie sauve grâce à l’opération Priscas de Interpol menée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo. Selon une publication de l’organisation internationale de la police criminelle, 56 étaient des mineurs victimes d’exploitation sexuelle et de travail forcé dans des mines d’or, sur des marchés en plein air ou chez des particuliers.
Dans le cadre de cette opération, les autorités au Bénin ont concentré leurs efforts sur le marché Dantokpa à Cotonou où elles ont délivré 04 enfants du travail forcé.
« Afin qu’un suivi adéquat soit assuré, des services sociaux et des organisations non gouvernementales ont été désignés et intégrés dans le plan opérationnel de chaque pays. Les victimes ont ainsi été prises en charge afin d’être entendues et de recevoir un soutien à la suite de l’opération », renseigne un communiqué publié sur le site de Interpol.
https://www.interpol.int/fr/Actualites-et-evenements/Actualites/2022/Afrique-de-l-Ouest-56-mineurs-victimes-d-exploitation-secourus

F. A. A.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com