Cette fête de la Nativité, sera particulière à bien d’égards ! Quand le Père Noël descendra du ciel, avec des spécimens de bulletins de vote par milliers, il ne devra pas oublier, les petits ‘’souliers » des électeurs ! Alors, que le ‘petit » Père Noël descende du cheval ou d’un baobab, qu’il surgisse d’une lampe, tel Aladin, la demande sera la même : en dehors des ‘’jouets » qui, cette fois-ci, pourraient prendre la forme bizarre de sacs de riz, il devra réserver pour le sapin, des petits chocolats de… projets. Car même adultes, les électeurs croient toujours au…Père Noel ! Mais attention : si le Père Noël, ose s’introduire nuitamment dans les maisons, déguisé en militant de la mouvance présidentielle, il devra se préparer en conséquence. Pour son information, ceux qui l’attendent, savent déjà qu’il est jumeau. Il y’a un « Tété » et un « Gbodja ».Et les deux ne se déplaceront pas ensemble. Donc cadeau forcément double. Mais le premier qui débarquera, ne devra surtout pas se contenter, de « vendre » les réalisations du « père » (‘’ahootoo » ou ‘’Baba bédji » pour les spécialistes). Ils sont deux, à pouvoir le revendiquer. Préoccupations valables, pour leurs jeunes frères ou sœurs, également en compétition, « Dohou ou Dossou » ! Que dire alors du Père Noël, qui s’habillerait en ‘’Démocrate », pour le porte à porte ? On connaît déjà ses rengaines à lui, portant sur la dictature, les lois ‘’drones », la rage et la ruse… Mais ces jérémiades suffiront-elles, pour l’emporter aux élections ? Pas évident. Bien sûr, qu’en dehors des lamentations, le Père Noel ‘’démocrate », avait beaucoup promis ! Au nombre des révolutions annoncées, la restauration de l’ordre démocratique ancien. Sans oublier la suppression des lois ‘’scélérates » de la Rupture, bridant les libertés syndicales, pour ne pas dire les libertés tout court… Après donc la victoire des opposants démocrates, ce sera à n’en point douter, le retour à la ‘’terre promise » ; avec sa démocratie anciennement « Nescafé » ? Retour probable dans tous les cas, en ce beau pays de cocagne, où le lait et le miel coulaient à flot ; où chacun avait droit à « son » parti politique, au nom du pluralisme intégral ; où des grèves perlées paralysaient le pays, au nom de la liberté…Ah la belle époque ! On chantera alors en chœur, le requiem pour cet ‘’enfer » actuel, tapissé de rigueur et d’impunité. La magie de Noël aidant, certainement que la simple évocation du mot démocratie, fera jaillir de partout, des infrastructures indispensables, au progrès de ce pays. Et la paix, et le pain en plus. Foi de Père Noël ! Joyeuses fêtes à tous.
Tafè

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com