Réuni en session extraordinaire du Conseil des ministres mercredi 21 décembre 2022, le gouvernement a décidé de mettre fin à la pratique de fixation du prix plancher de cession de certains produits agricoles. L’objectif visé est de permettre aux producteurs de vendre librement leurs récoltes.

Le gouvernement met fin à la pratique de fixation du prix plancher des produits agricoles tels que le soja, le karité, et le cajou. La décision a été prise mercredi 21 décembre 2022 en session extraordinaire du Conseil des ministres. Le but poursuivi par l’exécutif, est de permettre aux producteurs de vendre librement leurs récoltes au mieux de leurs intérêts, et en fonction de l’évolution du marché.
L’appréciation de la pratique de fixation du prix plancher de cession du soja, du karité et du cajou pendant les campagnes de commercialisation selon le communiqué du Conseil des ministres, consiste pour le Gouvernement, de concert avec les acteurs représentatifs des filières concernées, à fixer un niveau minimum de prix de vente destiné à protéger les intérêts des producteurs, tout en leur laissant la possibilité de céder leurs récoltes à des prix plus rémunérateurs. Mais, il apparaît selon le gouvernement, que les producteurs sont souvent lésés parce que les principaux acteurs de ces filières ne s’accordent pas toujours et font croire que le prix plancher constitue le prix d’achat, ce qui entretient un climat de confusion sur le terrain.
Au regard des incompréhensions, des plaintes enregistrées et de la confusion entre prix plancher et prix de cession homologué, le Conseil a-t-il décidé de mettre fin à la pratique de fixation du prix plancher de cession des produits agricoles concernés et de permettre aux producteurs de vendre librement leurs récoltes au mieux de leurs intérêts, et en fonction de l’évolution du marché.

F. A. A.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com