Plusieurs joueurs de l’Equipe de France ont été victimes de racisme ces derniers jours à la suite de la défaite des Bleus face à l’Argentine (3-3, 4-2 aux t.a.b.) en finale du Mondial dimanche dernier. Il s’agit notamment de Aurélien Tchouaméni, Randal Kolo Muani, Kylian Mbappé et Kingsley Coman, qui ont particulièrement été visés.

Randal Kolo Muani particulièrement visé pour avoir buté sur le pied gauche d’Emiliano Martinez à la 120e minute, a dû désactiver ses commentaires Instagram à cause de ses propos racistes, tout comme Aurélien Tchouaméni, qui a manqué son tir au but.
Hugo Lloris, le capitaine des Bleus a également été pris pour cible pour n’avoir arrêté aucun des tirs au but argentins.
Deuxième tireur des Bleus, Kingsley Coman, lui aussi victime d’insultes racistes après avoir vu son penalty arrêté par le gardien argentin Emiliano Martinez alors que les deux équipes étaient à égalité 1 à 1. Lui au moins, a pu obtenir le soutien de son club. Sur son compte Twitter, le Bayern Munich a apporté lundi son soutien à l’attaquant français.
« Le FC Bayern condamne fermement les propos racistes tenus à l’encontre de Kingsley Coman. La famille du FC Bayern est derrière toi, King. Le racisme n’a pas sa place dans le sport ou dans notre société », peut-on lire sur le compte officiel du club allemand.

Le racisme n’est décidément pas à sa fin en Europe.

Josué SOSSOU

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com