Le Forum parlementaire pour le renforcement des capacités et le dialogue politique s’est déroulé du 12 au 16 décembre 2022 à l’Hôtel Bel Azur de Grand-Popo.
A l’issue des travaux, les participants ont adopté une feuille de route pour relever le défi Faim zéro au Bénin.

Fin vendredi dernier à Grand-Popo du Forum parlementaire de formation et de dialogue multiacteurs, qui a regroupé pendant quatre jours une soixantaine de députés, responsables de ministères sectoriels, d’organisations paysannes et de la société civile, et autres spécialistes des questions du genre.
Les travaux ont été focalisés sur Genre et investissements dans l’agriculture et la sécurité alimentaire pour relever le défi Faim zéro au Bénin.
A la clôture du forum, l’He N’Ouémou Domitien, représentant du président de l’Assemblée nationale, a déclaré que  »les questions du genre ont toujours occupé une place de choix dans le travail parlementaire et le parlement béninois se félicite d’être un ardent défenseur de la cause féminine ». Il a remercié toutes les personnes qui ont contribué à ces résultats qui honorent notre pays et son parlement. Le député a assuré que les recommandations du forum seront transmis au président de l’Assemblée nationale pour suivi. Il a réitéré ses remerciements aux organisateurs du forum pour leurs appuis.
Dans son message à la clôture des travaux, le président du Réseau des parlementaires de la CEDEAO pour l’égalité du genre et les investissements dans l’agriculture et la sécurité alimentaire a félicité les participants pour les résultats obtenus.
Selon l’He Abdoulaye Vilane, la mise en place au Bénin d’une section du Réseau des parlementaires de la CEDEAO pour l’égalité du genre et les investissements dans l’agriculture et la sécurité alimentaire  »permettra de maintenir un cadre de dialogue politique multiacteurs avec toutes les parties prenantes pour la mise en œuvre de l’égalité des hommes et des femmes dans les systèmes agroalimentaires ».

L’ouverture du forum a été marquée, lundi dernier, par le discours du Deuxième questeur de l’Assemblée nationale représentant son président, ainsi que les messages du Représentant de la FAO au Bénin, du Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies et et du ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche.
Ils ont tous félicité les initiateurs de ce forum et attiré leur attention sur les objectifs souhaités.
Cinq sessions avec diverses thématiques ont marqué les travaux.
Des réflexions ont été menées entre autres sur le renforcement de l’action parlementaire pour placer l’égalité du genre au coeur des systèmes alimentaires.
Les participants ont examiné la situation des femmes et égalité du genre au Bénin ; la législation, la planification et la budgétisation en matière d’orientation agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle en République du Bénin ; les droits fonciers des femmes au Bénin et la promotion des chaînes de valeur sensibles au genre.
Les discussions et les débats ont permis aux participants de faire des propositions pour l’amélioration de la situation du genre, l’autonomisation des femmes et la sécurité alimentaire dans le pays.

Des recommandations ont été formulées à l’endroit de l’Assemblée nationale et des autres acteurs partenaires de l’initiative.
A l’attention du parlement, il s’agit entre autres de procéder à la mise en place d’une section nationale du Réseau des parlementaires de la CEDEAO pour l’égalité du genre et les investissements dans l’agriculture et la sécurité alimentaire ; opérationaliser le Réseau des parlementaires béninois pour l’agriculture ; répertorier et mettre à la disposition des parlementaires tous les textes législatifs et réglementaires sur l’égalité du genre et l’autonomisation de la femme ; faire un plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers et scientifiques pour soutenir les actions du réseau ; renforcer le contrôle parlementaire de l’action gouvernementale pour la promotion du genre.

A l’attention des partenaires, ministères, ONGs et chercheurs, il est surtout recommander de poursuivre les actions de renforcement des capacités des différents acteurs et actrices dans le domaine du genre ; vulgariser les outils développés pour prendre en compte le genre dans la formulation, l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des programmes, projets et d’investissements ; appuyer davantage les femmes à se mettre en groupe pour faciliter l’accès aux ressources ; poursuivre le renforcement des capacités des femmes et de hommes et de toutes les couches de la population pour leur rôle déterminant dans la sécurité alimentaire et la nutrition.
A la fin des travaux du forum, les participants ont adopté une feuille de route en 14 points avec chronogramme pour relever le défi Faim zéro au Bénin.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com