Les femmes auront désormais la chance d’être admises dans l’ordre de mérite du Bénin. Des réformes sont en cours à cet effet à la Grande chancellerie de l’ordre national. La vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata a fait l’annonce sur l’émission ‘’Entretien du dimanche » de Eden TV ce dimanche 30 octobre 2022.

En dehors des femmes fonctionnaires de l’Etat exerçant dans l’administration publique, les femmes au niveau des collectivités territoriales, les artisanes et celles exerçant dans l’informel et autres, auront désormais la chance d’être admises dans l’ordre national. Mme Mariam Chabi Talata a annoncé les réformes en cours à cet effet à la Grande chancellerie ce dimanche 30 octobre 2022 sur Eden TV.
Selon la Grande chancelière de l’ordre national, les femmes « au niveau de la fonction publique, au niveau de l’administration publique ne sont pas nombreuses. Hors, jusqu’ici, tous ceux qui sont décorés proviennent de l’administration publique, les ministères, etc.
Pour que le nombre de femmes au niveau des décorés augmente, la Grande chancellerie fait-elle savoir, a entrepris de démocratiser les structures devant fournir les candidats à la décoration. « Nous voulons maintenant qu’au-delà des ministères […], que nos mairies qui sont en contact avec les populations puissent avoir la possibilité de regarder parmi nos populations, nos artisanes, nos femmes du secteur informel, toutes celles qui se battent au quotidien pour le progrès de notre pays », a confié Mariam Chabi Talata. Ces mesures à l’en croire, sont prises pour augmenter le nombre de décorés, et surtout le nombre de décorées femmes.
A cette réforme qui consiste à augmenter le nombre de décorées, s’ajoute celle de la création d’un ordre spécifiquement féminin. Cet ordre selon la vice-présidente de la République, sera destiné à récompenser toutes les femmes qui se battent, et tous les hommes qui luttent pour l’amélioration des conditions de la femme. Il s’agit en effet de récompenser tous ceux qui incarnent « la masculinité positive ». « Tous ceux qui, sans être femmes, sont sensibles à la condition de la femme et luttent pour l’amélioration de cette condition », a expliqué Mariam Chabi Talata.

F. A. A.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com