Dans sa vision de faire du Bénin un hub industriel et d’assurer la transformation des produits agricoles, le gouvernement à travers le décret n° 2020-062 du 05 février 2020 a créé la Zone industrielle de Glo-Djigbé-Zè (GDIZ). Depuis sa création, la GDIZ connait un succès fulgurant et attire les investisseurs à travers le monde.

Située à 45 km de la ville de Cotonou, la capitale économique du Bénin, la Zone industrielle de Glo-Djigbé-Zè est une zone dédiée à la transformation locale de produits agricoles, notamment le coton, la noix de cajou, l’ananas, la noix de karité et le soja. Fruit du partenariat public privé (PPP) entre la République du Bénin et le groupe ARISE IIP, elle couvre une superficie de 1640 ha. Les travaux d’aménagement ont démarré en avril 2021, et le montant des investissements estimé à 164 milliards FCFA.
Pour la première phase de 400 ha déjà bouclée, d’importantes réalisations ont été faites. De la caserne des pompiers, en passant par le guichet unique, les infrastructures routières et réseaux de drainage, les égouts, les réseaux de distribution d’eau, l’installation des lampadaires, l’installation des réseaux de transmission aérien de 20 KV, les entrepôts etc, la Zone économique de Glo-Djigbé est une zone déjà opérationnelle qui accueille des investisseurs. Le nombre des investisseurs déjà présents est estimé à plus d’une trentaine. Ces derniers opèrent entre autres dans les domaines du textile, de la transformation du cajou, la transformation automobile, le bois, l’aluminium, des ordinateurs, etc.

En créant la GDIZ, le gouvernement béninois vise plusieurs objectifs. Il s’agit de promouvoir et d’attirer les investissements de type agricole, industriel, commercial et de services ; d’inciter l’investissement direct béninois et étranger ; de favoriser le développement des productions et des ressources naturelles nationales ; de développer les industries de fabrication de produits de première, deuxième et troisième transformations ; d’accroître la compétitivité des produits « Made in Bénin » ; et de favoriser la création d’emplois.
A la date de ce jour, la GDIZ emploie déjà plus de 5000 personnes. Ce nombre suivant les explications des directeurs généraux de l’APIEx (Agence de promotion des investissements et des exportations), autorité administrative de la zone, et de la SIPI-BENIN (Société des investissements et de promotion de l’industrie) pourrait doubler d’ici la fin de l’année 2022 (au moins 10.000 emplois) ; pour un objectif à terme de 300.000 emplois directs, et 600.000 voire 700.000 emplois indirects.
La GDIZ selon Laurent GANGBES, directeur général de l’APIEx, est conçue pour être un parc industriel moderne, respectant les normes environnementales et sociales les plus élevées, et destiné à fournir des services à différentes industries.

F. A. A.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com