A la suite de la première phase qui s’est achevée avec la construction de vingt marchés modernes, le gouvernement du président Patrice Talon vient de lancer le projet de construction de marchés urbains et régionaux (phase2). Le Conseil des ministres du mercredi 19 octobre 2022 a autorisé la contractualisation avec les sociétés et cabinets chargés de conduire ces divers chantiers dans douze communes du Bénin soit 16 nouveaux marchés urbains et régionaux.

Le Conseil des ministres a autorisé la Contractualisation avec divers prestataires, dans le cadre du projet de construction de marchés urbains et régionaux (phase 2).
Le projet prend en compte les marchés de Lokossa, Lalo, Covè, Kétou, Kandi, Ouaké, Péhunco, Savalou, Yénawa (marché aux poissons d’Akpakpa), Ganhi, St Michel, Xwlacomey, et Zoca. Elle intègre aussi les travaux d’extension des marchés de PK3 à Cotonou, de Guèma à Parakou, puis le réaménagement de celui de Ouando à Porto-Novo.
« La prise en compte de ces nouveaux sites permettra de renforcer la dynamique de modernisation des infrastructures marchandes, en vue d’offrir un meilleur confort aux acteurs et usagers de ces lieux d’échanges commerciaux et, ainsi, de favoriser une accélération de l’aménagement urbain dans les localités d’implantation », a indiqué le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 19 octobre 2022.
La phase 2 du projet de construction de marchés urbains et régionaux intervient après une première phase qui a permis de construire 20 marchés modernes dont les travaux sont terminés pour la plupart.
M. MENSAH

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com