C’est la psychose au sein de la population de Karimama après l’attaque de Birni Lafia dans la nuit du vendredi au samedi 15 octobre 2022. Tout tourne au ralenti dans cette partie de la région septentrionale du pays. Les assaillants ayant brandi la menace d’un retour imminent.

La vie n’a pas encore repris son cours normale après l’attaque de Birni Lafia dans la nuit du vendredi au samedi 15 octobre 2022 à Karimama. La population s’est retranchée chez elle. Certains envisagent de quitter le village pour revenir après.
De même, les enseignants selon Fraternité FM, s’apprêteraient à quitter le village. Rien ne présage de leur présence dans les écoles déjà submergées par l’eau lundi prochain. Dans le centre-ville, tout tourne au ralenti. La recette perception est militarisée. Les élus locaux sont introuvables.
A Mamassy Peulh, la population attend toujours le retour de son chef enlevé par les assaillants il y a quelques jours.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com