Le Tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi a condamné, mercredi 09 mars 2022, à 20 ans de prison un aide-soignant qui a fait avorter une femme enceinte.
La dame est décédée après l’intervention.

Dame Noélie Edou, enceinte de 4 mois décide volontairement d’interrompre sa grossesse. Le 07 décembre 2016, elle se rend au domicile de Augustin Hounkanrin, un aide -soignant à Gbessou dans la commune de So-Ava. L’aide-soignant administre des produits pharmaceutiques à dame Noélie Edou. Les produits provoquent un écoulement sanguin accompagné de vives douleurs abdominales. Face à la situation, l’aide-soignant administre d’autres soins à la femme enceinte. Mais la dame décède 72h plus tard. L’aide-soignant cache le corps de sa victime sous un matelas et tente de fuir. Mais il sera interpellé et déposé en prison pour des faits d’avortement suivi de mort. Devant le juge, ce mercredi 09 mars 2022, au Tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi, Augustin Hounkanrin a reconnu les faits mis à sa charge. Son avocat Me Alice Codjia Sohouenou plaide la clémence du Tribunal. A l’issue des débats et plaidoirie, Augustin Hounkanrin a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.
C’est le 15ème dossier inscrit au rôle à la session criminelle du Tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi ouverte depuis le 28 février dernier.
M. M.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com