La session criminelle ouverte lundi au tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi s’est poursuivie ce mardi 1er mars 2022 avec l’affaire d’un homme qui a injecté du poison à deux de ses enfants jumeaux.
Les faits remontent au samedi 08 juin 2019. Le nommé Josué Amen Dangboe s’est rendu à Calavi où vivaient sa femme Floriane Cocossou et ses nourrissons jumeaux prénommés respectivement Élie et Élisée. L’homme avait l’intention de mettre fin à la vie des deux jumeaux. Pour mettre à exécution son projet funeste, Josué Amen Dangboe remet de l’argent à sa femme Floriane Cocosso qu’il envoya faire des courses en ville. Le père des jumeaux injecta du poison dans les fesses des nourrissons de quatre mois à l’aide d’une seringue. Au retour de la mère de famille, elle constata l’état inhabituel des jumeaux et les conduisirent à la clinique pédiatrique d’Abomey-Calavi malgré l’opposition de leur père. Malheureusement, les jumeaux passèrent de vie à trépas. L’autopsie des corps a révélé l’injection d’un produit chimique cytotoxique. L’accusé, Josué Amen Dangboe a reconnu à la barre les faits tout en demandant la clémence du tribunal. Le ministère public représenté par le magistrat Aubert Kodjo a requis huit ans de réclusion criminelle contre Josué Amen Dangboe. Son avocat, Me Laurent Bognon a également plaide la clémence du tribunal. Floriane Cocossou, la mère des jumeaux n’a pas exigé de dommages-intérêts. A l’issue des plaidoiries et de l’examen du dossier, Josué Amen Dangboe a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle et 1.000.000 FCFA d’amende par le tribunal présidé par le magistrat Fidèle Iko AFE.
C’est le troisième dossier examiné à la session criminelle ouverte lundi au tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi et qui s’est poursuivie ce mardi 1er mars 2022.
M. M.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com