Lutter contre le trafic illicite des produits de tabac et ses impacts sur les recettes fiscales et douanières au Bénin, c’est l’objectif d’un atelier de réflexion ouvert ce lundi 28 février 2022. Organisé par l’industrie légale du tabac, il réunit officiers de police judiciaire, agents de douane, et magistrats.

Le commerce illicite du tabac, les bonnes pratiques de lutte et les stratégies pouvant conduire au démantèlement de réseaux illicites transnationaux, sont entre autres les sujets qui seront débattus au cours des travaux. Ces réflexions visent à sensibiliser à la lutte contre la fraude, aux méthodes et stratégies des trafiquants des produits du tabac. Il s’agit de définir une nouvelle stratégie de lutte contre le commerce illicite des produits du tabac.
« Ces dernières années, le commerce illicite du tabac a pris une ampleur inquiétante et est devenu une préoccupation mondiale d’un point de vue sanitaire, sécuritaire et économique », a affirmé Régis Alban Madja, conseiller technique au ministère de la justice.
L’objectif de cet atelier selon le représentant de l’industrie légale du tabac, Demba Dembélé, est de sensibiliser sur le problème que pose le commerce illicite tabac, notamment ses liens avec le financement du terrorisme et surtout sur les pertes conséquentes que cela engendre sur tous les pays de la sous-région.
Selon les statistiques de l’OMS, 1/10 cigarettes fumées dans le monde proviendrait du commerce illicite du tabac. Avec le marché parallèle, la cigarette coûte moins chère et devient plus accessible. Face à cette situation, Demba Dembélé invité les uns et les autres à la création d’un cadre formel de concertation entre les acteurs de la lutte.
Les travaux ouverts lundi s’achèvent ce mardi 1er mars.

F. A. A.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com