Le Bénin abrite les 4 et 5 mars 2022 à Cotonou, la Coupe Davis (groupe 2 mondial), la reine des compétions internationales annuelles de tennis masculin. Pour la réussite de cette compétition, le ministère des sports et la FBT sont à l’œuvre pour que cette organisation soit une réussite. Le président de la fédération béninoise de tennis (FBT), Jean-Claude Talon a fait le point de la préparation de la compétition qui est présentée comme le mondial de tennis.

Le Bénin sera sous les feux de la rampe à travers l’organisation de la Coupe Davis, une compétition internationale, les 4 et 5 mars prochains. Cotonou sera donc le carrefour du tennis mondial groupe 2.
Le Bénin qui se retrouve parmi les meilleurs du monde aura le privilège d’organiser une aussi grande compétition de l’ITF. « Nous avons joué en Egypte en août 2021 et nous nous sommes qualifiés aux côtés de l’Egypte pour rentrer dans le groupe 2 mondial où nous faisons cette compétition aujourd’hui. Et où se trouvent des nations plus prestigieuses que nous, le Bénin a sa place puisque nous nous sommes hissés pour la deuxième fois seulement à ce rang et dans cette compétition mondiale », a affirmé le président de la FBT sur l’ORTB.
En ce qui concerne l’organisation de la compétition à Cotonou, il ajoute que le tirage au sort a milité en faveur du Bénin. « Je crois que c’est le tirage au sort qui a eu lieu. La Coupe Davis a vécu et subi un remaniement, une réorganisation puisqu’elle a été reprise par une nouvelle structure qui est basée en Espagne et le tirage au sort a eu lieu en décembre dernier et a désigné le Bénin parce que nous n’avons jamais rencontré l’équipe adverse qui est Hong-kong (Chine) », clarifie Jean-Claude Talon.

Le niveau de préparation du Bénin et de la FBT ?
C’est la première fois que le Bénin reçoit cette compétition. Ce qui met naturellement une très grande pression sur l’organisation. Pour le président Jean-Claude Talon « la préparation avance bien. Nous sommes en réfection relative de notre Stade de l’Amitié où le tennis des terrains. Donc nous sommes en train de les mettre aux normes, nous sommes en train d’organiser tous les principaux et les accessoires qui ont été demandé par le cahier des charges que la fédération internationale nous demande. Ce qui a été fait. Nous y sommes bien évidemment. Cela avance très bien. Evidemment que c’est toujours très serré dans les dernières lignes droites, mais nous y travaillons ».

Niveau de préparation des athlètes béninois
Puisqu’il ne s’agira pas seulement d’organiser, mais de briller à domicile à travers les performances de l’équipe nationale. Et surtout faire mieux qu’en Egypte (août 2021) où le Bénin a émerveillé. Pour le président de la FBT, « quand on joue à domicile, comme dans tous les sports, on est supposé avoir les meilleures chances que ceux qui se sont déplacés. Donc dans l’organisation, nous avons déjà fait venir nos joueurs évoluant à l’extérieur qui sont déjà à l’entrainement depuis une dizaine de jours. Ils ont participé à un tournoi à Porto-Novo organisé par une Ong du lundi au samedi dernier ».
« Bien sûr que l’entraînement va se poursuivre et la préparation aussi les prochains jours avant les matchs de la compétition les vendredi et samedi prochains », a ajouté le premier responsable du tennis béninois.
En termes de mobilisation, il déclare : « malheureusement nous sommes toujours en restriction Covid, donc la présence du public sur les lieux sera sur invitation ».
Il faut noter pour finir que le Bénin a la chance d’accueillir dans environ 24 mois une Académie internationale de tennis à Avlékété. « C’est forcément un élément moteur pour le tennis béninois. Puisqu’il s’agira d’accueillir l’élite des jeunes de 10 à 14 ans, qui vont y séjourner pendant deux, trois, quatre années… », indique J-C Talon.

Marcel HOUÉTO

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com