Une séance de travail consacrée à la nouvelle charte de l’investissement a eu lieu, ce mercredi 16 février 2022, à la Résidence Royale de Bouznika. Elle a été présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en présence chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, du conseiller du roi, Fouad Ali El Himma, du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, de la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, du ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour et du ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli.

Au cours de la séance de travail, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques a présenté les grandes lignes du projet de la nouvelle charte de l’investissement. Selon le communiqué du Cabinet Royal, « le projet, qui s’inscrit dans l’esprit et l’ambition du Nouveau modèle de développement, se fixe comme objectif d’inverser la tendance actuelle où l’investissement privé représente près d’un tiers seulement de l’investissement total, l’investissement public représentant les deux tiers ». Il prévoit ainsi de porter la part de l’investissement privé aux deux tiers de l’investissement total à l’horizon 2035.

Les principaux objectifs de la nouvelle charte de l’investissement sont la création d’emploi, la promotion d’un développement équitable des territoires et la priorisation des secteurs porteurs pour l’économie nationale. Le projet de la nouvelle charte comprend notamment un dispositif de soutien principal composé : de primes communes, en soutien aux investissements en ligne avec les Hautes Orientations Royales, les objectifs du Nouveau Modèle de Développement et les priorités fixées par le gouvernement ; d’une prime territoriale additionnelle, visant à encourager l’investissement dans les provinces les moins favorisées et d’une prime sectorielle additionnelle, accordant des incitations en vue de dynamiser les secteurs porteurs.

« Le projet prévoit également des mesures d’appui exclusives pour les projets à caractère stratégique tels que les industries de la défense ou l’industrie pharmaceutique, dans le cadre de la Commission Nationale des Investissements, ainsi qu’un dispositif de soutien spécifique destiné aux très petites, petites et moyennes entreprises, en plus d’un dispositif pour le développement des investissements marocains à l’étranger », informe la même source. Sa Majesté le Roi a encouragé le gouvernement pour le travail réalisé. Il a donné des instructions pour la préparation des détails de mise en œuvre de la nouvelle charte de l’investissement.

Le Souverain a aussi insisté sur le relais que devrait prendre le secteur privé national dans ce chantier, en invitant le gouvernement à associer activement les opérateurs privés, dont la CGEM et le GPBM, au processus de mise en œuvre de la charte. Sa Majesté le Roi a rappelé que « la rénovation des dispositifs juridiques et incitatifs reste tributaire de leur bonne implémentation et du suivi régulier de leur exécution sur le terrain afin d’imprimer une nouvelle dynamique à l’investissement privé et de consacrer le Royaume comme terre privilégiée d’investissement à l’échelle régionale et internationale ».

La séance de travail intervient dans le prolongement des Hautes Orientations Royales contenues dans le Discours d’ouverture du Parlement, appelant à l’adoption, dans les meilleurs délais, d’une nouvelle charte compétitive de l’investissement.

A.A.A

Comments

comments

Related Post

Liste des Jeunes Leaders du Bénin 2022

Posted by - avril 26, 2022 0
Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) a rendu publique la liste des jeunes retenus à l’édition 2022 de son Programme de Formation Jeunes Leaders…
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com