La Fondation Merck la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, célèbre la Journée Internationale de Tolérance Zéro à l’égard des Mutilations Génitales Féminines (MGF) 2022 dans le cadre de la Fondation Merck « Plus Qu’une Mère » et le Programme « Éduquer Linda ».

« Les Mutilations Génitales Féminines (MGF) sont une norme sociale profondément enracinée pour les filles et les femmes dans de nombreuses cultures en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique latine », a déclaré la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation et Présidente de la campagne « Plus Qu’une Mère » de la Fondation Merck. Cela, poursuit-elle, les prive de leur dignité, met leur santé en danger et cause des douleurs et des souffrances inutiles et de nombreuses complications graves qu’elles sont obligés de vivre avec le reste de leur vie, telles que ; l’infertilité, les infections, les bébés mort-nés et dans certains cas, peuvent également entraîner la mort ».

L’ONU estime que 200 millions de femmes et de filles dans le monde ont subi des MGF, 80 % des cas se produisant rien qu’en Afrique. La plupart des filles qui ont subi cette pratique ont moins de 15 ans.

« Compte tenu de cette situation désastreuse, je crois fermement que la sensibilisation, le plaidoyer et l’éducation des filles sont les clés pour éradiquer cette pratique. Il s’agit d’améliorer l’accès à l’information, la santé et le changement de mentalité pour avoir une tolérance zéro aux MGF. Les mutilations génitales féminines n’ont aucun avantage pour la santé, en fait, elles ne nuisent qu’aux femmes et aux filles physiquement et psychologiquement », a souligné Rasha Kelej.

Selon les données de l’ONU, dans le monde, plus d’une femme sur quatre a subi une mutilation génitale féminine, soit près de 52 millions de femmes dans le monde. La Fondation Merck soutient la cause de l’ONU visant à mettre fin à la pratique des MGF d’ici 2030. Pour la Sénatrice, l’éducation est le pouvoir et éduquer les filles leur donne les moyens de prendre leurs propres décisions à l’avenir lorsqu’elles deviendront des femmes fortes. Cela leur permettra d’accéder à l’information, à la santé et aux opportunités économiques, et de défendre leurs droits pour elles-mêmes et leurs familles, les aidant ainsi à sauver leurs filles et à prévenir des problèmes tels que les mutilations génitales féminines, même s’il est trop tard pour elles.

Une émission TV destinée à être la voix des sans-voix

« En cette Journée Internationale de Tolérance Zéro à l’égard des Mutilations Génitales Féminines, nous, à la Fondation Merck, souhaitons encourager tout le monde à travailler en étroite collaboration pour éliminer les mutilations génitales féminines de nos communautés. Nous devons travailler ensemble pour créer un changement de culture afin de mettre fin à cette pratique dénuée de sens », a relevé la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej. La Fondation Merck vise à sensibiliser à la violence à l’égard des femmes, à autonomiser les filles et les femmes par l’éducation afin d’apporter un changement de culture à travers les médias, l’art et la mode. Elle poursuit ses efforts de sensibilisation contre des questions sensibles telles que les MGF à travers Notre Communauté Africaine d’Art et de Mode avec un But.

« Nous allons bientôt lancer « Notre Afrique », une émission de télévision destinée à être la voix des sans-voix, à briser le silence sur de nombreux problèmes sociaux et de santé en Afrique et à créer ensemble un changement de culture. Je crois fermement que la mode et l’art devraient avoir un but au-delà du divertissement. Ils peuvent contribuer à sensibiliser nos communautés à différents problèmes sociaux et de santé tels que mettre fin aux MGF, mettre fin au mariage des enfants, mettre fin à la VBG, briser la stigmatisation de l’infertilité, soutenir l’éducation des filles, etc. », a ajouté la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation.

Dans le cadre du Programme de la Fondation Merck « Éduquer Linda », la Fondation Merck aide les jeunes filles défavorisées mais brillantes à poursuivre leurs études. L’esprit du projet est de donner à ces filles la possibilité de poursuivre leurs rêves et d’atteindre leur potentiel grâce à l’accès à l’éducation.

La Fondation Merck a également introduit et lancé des livres de contes intéressants pour les enfants afin de leur enseigner les valeurs de respect des femmes et de souligner l’importance de l’éducation des filles. De plus, la Fondation Merck a aussi publié de nombreuses chansons inspirantes sur l’autonomisation des femmes soutenant l’éducation des filles.

À propos de la campagne « La Fondation Merck Plus Qu’une Mère »

La Fondation Merck Plus Qu’une Mère » est un mouvement fort qui vise à autonomiser les femmes infertiles à travers l’accès à l’information, l’éducation et le changement de mentalité. Cette importante campagne aide les gouvernements à définir des politiques visant à améliorer l’accès à des soins de fertilité réglementés, sûrs et efficaces. Il définit les interventions visant à briser la stigmatisation autour des femmes infertiles et sensibilise sur la prévention de l’infertilité, la prise en charge et sur l’infertilité masculine. En partenariat avec les Premières Dames Africaines, les Ministères de la Santé, de l’Information, de l’Education et du Genre, Universitaire, des décideurs politiques, des Sociétés Internationales de Fertilité, des médias et de l’art, l’initiative offre également une formation aux spécialistes de la fertilité et aux embryologistes pour renforcer et améliorer les capacités de soins de fertilité en Afrique et dans les pays en voie de développement.

Avec « La Fondation Merck Plus Qu’une Mère », nous avons initié un changement culturel pour déstigmatiser l’infertilité à tous les niveaux : En améliorant la sensibilisation, en formant des experts locaux dans les domaines des soins de fertilité et des médias, en renforçant le plaidoyer en collaboration avec les Premières Dames Africaines et femmes leaders et en soutenant les femmes sans enfants dans la création de leur propre petite entreprise. Il s’agit de donner à chaque femme le respect et l’aide qu’elle mérite pour vivre une vie épanouissante, avec ou sans enfant.

La Fondation Merck a lancé de nouvelles initiatives novatrices pour sensibiliser les communautés locales sur la prévention de l’infertilité, l’infertilité masculine dans le but de briser la stigmatisation liée à l’infertilité et d’habiliter les femmes infertiles dans le cadre de la CAMPAGNE DE SENSIBILISATION COMMUNITAIRE de la « Fondation Merck Plus Qu’une Mère », telles que Prix de Reconnaissance des Médias Africains de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère » et Formation des Médias sur la Santé ; Prix de la Mode de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère » ; Prix du Film de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère » ; Prix de la Chanson de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère » ; Chansons locales avec des artistes locaux pour aborder la perception culturelle de l’infertilité et comment la changer ; Livre d’histoires pour enfants, adapté pour chaque pays

À propos de la Fondation Merck

Merck Foundation, créée en 2017, est la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne. Elle vise à améliorer la santé et le bien-être des personnes et à faire progresser leur vie grâce à la science et la technologie. Nos efforts sont principalement axés sur l’amélioration de l’accès à des solutions de soins de santé de qualité et équitables dans les communautés mal desservies, le renforcement des capacités de santé et de recherche scientifique et l’autonomisation des personnes en STEM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques) avec un accent particulier sur les femmes et les jeunes.

Source : Merck Foundation

Comments

comments

Related Post

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com