En détention au commissariat suite aux affrontements qui ont fait 09 morts dont deux policiers, samedi dernier à Gokandji (Monkpa), une localité de la commune de Savalou, les fidèles de la secte Azzaël Awouignan ont recouvert leur liberté mardi 1er février 2022.
Fin de la garde-à-vue pour plus d’une cinquantaine de fidèles de la secte à l’origine des affrontements qui ont fait 09 morts dont deux policiers, samedi dernier, dans la commune de Savalou, département des Collines. Ils sont au total 44 enfants, 20 femmes et 01 homme âgé, membres de la secte Azzaël Awouignan à quitter le commissariat, mardi 1er février 2022, selon Frissons radio. Ces fidèles recouvrent leur liberté mais ne sont pas encore tirés d’affaire puisque les enquêtes se poursuivent. Les mis en cause doivent bénéficier d’une prise en charge psychologique dans un centre social, a confié le maire de la commune de Savalou, Dèlidji Houindo, à la même source.
La secte Azzaël Awouignan prêche l’imminence de la fin de monde. Selon la doctrine de la secte qui indique que tout bien appartient à Dieu, les fidèles entrent dans les champs et pillent les récoltes des populations. Des propriétaires de culture s’étant opposés à ces agissements répréhensibles, des affrontements s’en sont suivis. La police est intervenue pour rétablir l’ordre mais a fait face à la résistance des membres de la secte qui ont même séquestré puis tué deux policiers. Au total, il y a eu neuf morts dans les affrontements. Des fidèles de la secte Azzaël Awouignan et son gourou, Mesmin Kpodekon ont été interpellés.
M. M.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com