Le ‘’Adogbè », cette forme de tontine qui consiste à collecter les sous des adhérents pendant une période de 12 mois, et de leur remettre en fin d’année des vivres, des produits, et divers autres articles selon le montant souscrit, est interdite dans le département du Zou. Et pour cause, plusieurs propriétaires en décembre dernier n’ont pas pu honorer leurs engagements vis-à-vis des adhérents.

Pour n’avoir pas honoré leurs engagements vis-à-vis des adhérents, des responsables de ‘’Adogbè » sont en prison, plusieurs autres recherchés. Ils n’ont pas remis comme le stipule le contrat qui les lie aux adhérents, les produits, les vivres et divers articles pour lesquels ceux-ci ont souscrit l’année dernière. Le préfet Firmin Kouton, prenant la mesure de la situation, a instruit les maires et les commissaires à interdire l’activité sur son territoire.
Dans un entretien accordé à Frissons radio, l’autorité préfectorale fait savoir qu’en dépit des « avertissements sévères » qu’il leur avait adressés, plusieurs d’entre eux n’ont pas cru devoir honorer leurs engagements. Des propositions leur avaient même été faites aux fins de mettre d’abord les biens à la disposition des populations, et de collecter les sous après, comme les crédits de banque, a expliqué Firmin Kouton. Mais une fois sur le terrain, c’est autre chose qu’ils ont fait. A la date d’aujourd’hui, les membres des organisations de ‘’Adogbè » n’ont pas pu entrer en possession des biens, les responsables sont en fuite, environ 10 personnes ont été arrêtés, et plusieurs autres sont actuellement recherchés. Le dossier suit son cours, les propriétaires qui sont en fuite sont âprement recherchés, a rassuré le préfet.
Afin d’éviter que d’autres ne tombent dans les mêmes appâts, des instructions ont été données à l’effet de mettre fin à cette activité dans toutes les communes du département.

F. A. A.

Comments

comments

Related Post

Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com