29 C
Cotonou
Sunday, January 20, 2019
Accueil Auteurs Articles postés par Eye Francine

Eye Francine

40386 ARTICLES 0 Commentaires

Création de la Zone libre échange continentale (Zlec): Lazare Sèhouéto à...

Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, Lazare Maurice Sèhouéto prendra part, à Niamey au Niger du 12 au 14 juin 2017, à la troisième réunion des ministres africains du commerce. Cette rencontre qui connaîtra la participation des 55 ministres africains du commerce vise essentiellement à mettre en place une Zone libre échange continentale, Zlec. Faciliter le commerce des échanges entre tous les pays africains du Nord au Sud, tel est l’objectif de la troisième réunion des minis [...]

Convention sur les armes à sous-munitions, adoptée à Dublin: La loi...

Saisie par le chef de l’Etat aux fins d’apprécier la conformité à la Constitution, la haute juridiction a déclaré conformes les dispositions de la loi n° 2017-09 portant autorisation de ratification de la convention sur les armes à sous-munitions, adoptée à Dublin (Irlande) le 30 mai 2008 et votée par l’Assemblée nationale le 25 avril 2017. Lire l’intégralité de la décision rendue par la Cour constitutionnelle. Décision Dcc 17-107 du 18 mai 2017 La Cour constitutionnelle, Saisie d’une requê [...]

Gestion des sociétés d’Etat: Les travailleurs de la Sonacop mécontents (Le...

Le syndicat des travailleurs de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) a tenu, hier jeudi 1er juin 2017 une assemblée générale. L’objectif était de dévoiler aux syndiqués les difficultés que rencontre l’administration de cette société d’Etat. Au cours de la séance, les travailleurs de la Sonacop ont fait savoir leur mécontentement à l’encontre du président du conseil d’administration. « Il souffle un vent de complot visant à mettre davantage à mal la Société [...]

Convention sur les armes à sous-munitions, adoptée à Dublin: La loi...

Saisie par le chef de l’Etat aux fins d’apprécier la conformité à la Constitution, la haute juridiction a déclaré conformes les dispositions de la loi n° 2017-09 portant autorisation de ratification de la convention sur les armes à sous-munitions, adoptée à Dublin (Irlande) le 30 mai 2008 et votée par l’Assemblée nationale le 25 avril 2017. Lire l’intégralité de la décision rendue par la Cour constitutionnelle. Décision Dcc 17-107 du 18 mai 2017 La Cour constitutionnelle, Saisie d’une requê [...]

450 plants mis en terre à Parakou (Le Matinal)

L’Ecole primaire publique d’Albarika a abrité, hier jeudi 1er juin 2017, la 33ème édition de la Journée nationale de l’arbre. La célébration de cette journée cette placée sous le thème « Arbre, énergie et économie vert » a permis de mettre en terre, 450 plants de Mélina à Parakou. Après N’Dali en 2016, c’est la ville de Parakou qui a accueilli la 33ème édition de la journée nationale de l’arbre dans le département du Borgou. Pour cette édition, 450 pieds de Mélina ont été mis en terre dan [...]

Assemblée nationale du Bénin: Le gouvernement à la barre dès lundi

Réunis hier au palais des gouverneurs à Porto-Novo, les députés membres du bureau et ceux de la conférence des présidents ont pris de nombreuses décisions allant dans le sens du renforcement du contrôle de l’action gouvernementale.

L’article Assemblée nationale du Bénin: Le gouvernement à la barre dès lundi est apparu en premier sur La Nouvelle Tribune.

Bénin#Gambie : Le staff technique des Ecureuils fait le lit à...

A 10 jours du match contre les Scorpions de la Gambie, les Ecureuils du Bénin n’ont pas entamé leur préparation.

L’article Bénin#Gambie : Le staff technique des Ecureuils fait le lit à l’échec est apparu en premier sur La Nouvelle Tribune.

Bénin : Le gouvernement fait faux bond aux députés

Six différentes questions d’actualité et orales ont été adressées par les députés au gouvernement du nouveau départ.

L’article Bénin : Le gouvernement fait faux bond aux députés est apparu en premier sur La Nouvelle Tribune.

33e édition de la Journée nationale de l’arbre: Les acteurs portuaires...

33e édition de la Journée nationale de l’arbre: Les acteurs portuaires mettent 1000 plants en terre à Tori

Le Bénin a célébré, ce jeudi 1er juin, la 33e édition de la Journée nationale de l’arbre. Conscientes de l’importance de l’arbre sur l’écosystème, les autorités du Port autonome de Cotonou ont convié les acteurs portuaires à une opération de mise en terre de plants, sur le domaine de cet établissement public d’Etat sis à Azohouè-Cada dans la commune de Tori-Bossito.

Le personnel du Port autonome de Cotonou (Pac) sacrifie une fois encore à la tradition de la célébration de la Journée nationale de l’arbre sur le domaine acquis par leur société sis à Azohouè-Cada dans la commune de Tori pour mettre des plants en terre. Cette année, comme depuis trois ans, tous les acteurs opérant au port de Cotonou ont été conviés à la mise en terre des plants. Ainsi, ces acteurs provenant des structures telles que Bénin Terminal, Coman Sa, Puma, Recette douanes port, Brigade spéciale forestière, Brigade de la gendarmerie maritime, Oryx, commissariat spécial du Port, avec le soutien des autorités de la mairie de Tori-Bossito, ont mis en terre hier 1000 plants sur les abords de ce domaine d’une superficie de 101ha.
Sur les tee-shirts des planteurs, l’on peut lire : « Les acteurs portuaires sont engagés pour restaurer la couverture végétale » et « Stop à la déforestation, plantons des arbres ! ».
Le secrétaire général du Pac, Augustin Konan, représentant la directrice générale par intérim, affirme que cette opération de mise en terre de plants est organisée pour permettre à notre écosystème de se développer. L’arbre est, selon lui, très important dans la vie, car nous avons besoin d’ombrage pour protéger la terre et l’écosystème. Et c’est pour cela que le port organise chaque année une cérémonie sur tous les domaines qu’il a acquis à Tori et Sèmè-Podji, notamment pour montrer toute la volonté de la direction générale de préserver l’environnement, précise-t-il. Et surtout pour contribuer à la préservation de notre écosystème.
Aussi a-t-il demandé au personnel et aux acteurs intervenant au Port autonome de Cotonou de tenir grand compte de la bonne gestion de l’environnement dans le cadre de leurs activités. Il dit compter sur la mairie pour aider à entretenir les plants.
Le chef du département gestion de l’environnement au Port autonome de Cotonou, Thomas Bagan, rappelle que sur le domaine d'Azohouè-Cada, 7000 arbres ont été déjà plantés pour faire une ceinture de sécurité autour des 101 ha de terre acquis dans la localité.
« La direction générale du port s’est engagée à contribuer à l’effort de gestion de l’environnement et du climat au Bénin. Face au trafic important de camions observé au port, il a indiqué qu’il est normal de mener des actions pour renforcer des puits, ce qui passe par la mise en terre des plants », dira-t-il.
Thomas Bagan, apprécie la collaboration des populations riveraines qui aident à l’entretien des plants et rassure que des dispositions sont prises dans ce sens pour les accompagner.
Le maire de la commune de Tori-Bossito, Albert Tolègbon, avant d’aller présider la cérémonie organisée dans le cadre de cette célébration par le conseil communal qu’il dirige, a bien voulu apporter son soutien à cette initiative des autorités du Pac sur son territoire. En réponse à la doléance des hôtes, il a promis de suivre la croissance de ces arbres plantés pour qu’ils contribuent à la vie sur terre.

Plus de 500 plants à Dogbo pour amorcer la politique du tourisme autour du lac Togba

Le conseil communal de Dogbo a mis en terre, ce jeudi 1er juin à Bakpohoué, un village de l’arrondissement de Dévé, plus de 500 plants pour marquer la 33e Journée nationale de l’arbre. Cette action s’inscrit dans le cadre de la politique touristique que les autorités communales entendent développer autour du lac Togba situé dans le village.

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono-Couffo

« Arbre, énergie et économie verte » est le thème de la trente-troisième édition de la Journée nationale de l’arbre dont a profité le conseil communal de Dogbo, dans le Couffo, pour amorcer la valorisation du lac Togba à Bakpohoué. Le premier adjoint au maire, Dénis Sossoukpoui et plusieurs autres élus ainsi que des invités et cadres de la localité ont mis en terre 525 plants dont 315 pieds de cocotiers. Les essences choisies bordent une artère de 25 mètres de large et un kilomètre de long.
Pour Dénis Sossoukpoui, il s’agit d’un geste symbolique qui lance la plantation des arbres pendant toute la saison pluvieuse en cours. « Chacun doit poursuivre ce geste en mettant au moins dix plants en terre chez lui. Ceci, en vue de transformer notre cadre de vie et sauvegarder l’environnement rudement éprouvé par le phénomène des changements climatiques », a indiqué le premier adjoint au maire, avant de justifier la pertinence du choix de la berge lagunaire de Bakpohoué. La commune de Dogbo a pour vision d’aménager la berge lagunaire de Bakpohoué de sorte à en faire un site attractif pour touristes, a décliné Dénis Sossoukpoui.
La dernière session communale avait validé cette option en recommandant « une étude d’impact environnemental simplifié » à associer au dossier du projet. Lequel projet porte sur la construction d’un ponton pour accéder au cœur des eaux du lac Togba où il est annoncé l’implantation d’un restaurant sur pilotis. Le lac Togba représente pour la comme un écosystème attractif qui offre à voir, entre autres, des espèces animales comme des hippopotames et quelques oiseaux migrateurs en voie de disparition, selon des spécialistes.


5000 plants mis en terre à Natitingou

3000 plants de gmélina, 1800 de tecks et 200 de khaya ont été mis en terre ce jeudi 1er juin sur un site de deux hectares dans l’arrondissement de Péporiyakou à l’occasion de la 33e Journée nationale de l’arbre et de la campagne nationale de reboisement lancée à cet effet.

Par Kokouvi EKLOU A/R Atacora-Donga

Elus locaux et responsables de structures publiques à divers niveaux se sont joints au préfet de l’Atacora et au chef de l’Inspection forestière pour marquer la 33ème Journée nationale de l’arbre dans le département. A l’occasion de cette mobilisation, la tradition qui consiste à mettre en terre des plants a été respectée et nul n’a été de trop pour que l’objectif soit atteint.
Au total, 3000 gmélina, 1800 tecks et 200 khaya ont été plantés par l’ensemble des volontaires enrôlés.
L’objectif de la 33e édition dont le thème est « Arbre, énergie et économie verte », selon Robert Missikpodé, chef de l’Inspection forestière de l’Atacora, est non seulement de rendre verdoyant le paysage béninois mais aussi d’adopter un comportement responsable face aux effets néfastes des changements climatiques. Il a saisi l’occasion pour inviter chacun à mettre en terre au moins un plant et se donner comme responsabilité de le suivre, tout en soulignant toute l’importance de l’arbre dans la vie.
Pour N’da Antoine N’da, maire de la commune de Natitingou, il est temps de prendre conscience du grand déséquilibre qu’il y a entre le déboisement et le reboisement pour que des efforts conséquents soient faits pour renverser la tendance. Un avis que partage également le préfet Lydie Déré Chabi Nah. Le défi du reboisement dont dépend la survie des populations, à l’en croire, doit être relevé. Et l’obligation pour la mairie de Natitingou d’assurer l’entretien et le suivi des plants mis en terre constitue, estime-t-elle, une autre paire de manches.
Les meilleurs planteurs d’arbre de l’Atacora ont été révélés au cours de la célébration officielle de la journée. Il s’agit du Lycée technique agricole de Natitingou et du centre des sœurs de Péporiyakou qui ont reçu à cet effet des lettres de félicitations du ministère du Cadre de vie et du Développement durable.

Les exploitants forestiers de Kérou invités à changer de profession

Face à l’importance que revêt l’arbre dans la vie, le déboisement auquel l’on assiste avec l’activité des exploitants forestiers reste préoccupant. Et la célébration de la trente-troisième édition de la Journée nationale de l’arbre dans la commune de Kérou a été l’occasion pour l’Inspection forestière d’attirer l’attention sur la forte pression anthropique sur les forêts.

Les destructeurs de la flore et de la faune ont été mis en garde par l’Inspection forestière de l’Atacora à travers la voix de Paterne Assankpon, chef poste forestier de Kérou, face aux dégâts qu’ils occasionnent dans l’exercice de leurs activités illicites. C'était ce jeudi 1er juin à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’arbre dans la commune de Kérou. Les exploitants forestiers ont été en effet invités à changer de profession au regard de l’ampleur du déboisement. L’état des forêts sous la pression de ces derniers n’est point reluisant et Kanigui Sabi Yiro, premier adjoint au maire de la commune, l’a fait savoir aux populations sans manquer de les inviter à planter des arbres et à les entretenir fort de leur utilité dans la vie de l’homme. La sauvegarde de l’environnement devant primer sur tout intérêt, confie-t-il.
A l’hôtel de ville et à l’Ecole primaire publique de Bipotoko, 1034 plants de manguier, khaya, de palmier royal, de gmélina et de terminalia ont été mis en terre par la délégation d’élus communaux, d’agents forestiers et de responsables de services déconcentrés de l’Etat.

 Plus de 30 000 plants prévus pour les huit communes du Borgou

A l’instar des autres départements du Bénin, le Borgou n’est pas resté en marge de la célébration de la trente-troisième édition de la Journée nationale de l’arbre et au lancement de l’édition 2017 de la campagne de reboisement ce jeudi 1er juin. C’est la commune de Parakou qui a abrité les manifestations au cours desquelles divers engagements ont été pris.

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori

Dans le cadre de la trente-troisième Journée nationale de l’arbre, les autorités politico-administratives se sont donné rendez-vous, hier jeudi 1er juin à l’Ecole primaire publique d’Albarika dans le premier arrondissement de Parakou. La célébration qui s’est concrétisée par la mise en terre de 450 plants de Gmelina arborea et Terminalia mentalys, marquait également le lancement de l’édition 2017 de la campagne de reboisement.Plus de 30 000 plants sont prévus pour les huit communes du Borgou.
L’occasion a permis au maire, Charles Toko, de prendre l’engagement de faire de Parakou, une ville verte à l’horizon 2019.Il a, pour ce faire, décidé de procéder au reboisement de tous les établissements scolaires publics et des espaces public de la ville. Pour l’entretien des plants, il envisage faire recruter un prestataire privé. La démarche des membres de son Conseil municipal, a-t-il justifié, cadre bien avec le thème de cette journée intitulé « Arbre, Energie et Economie verte ». Charles Toko a ensuite exhorté ses administrés à contribuer au développement de Parakou, en plantant et en entretenant au moins un arbre.
Procédant au lancement des manifestations, le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, a rappelé que les arbres sont pour les villes et la nature, ce que les poumons constituent pour l’appareil respiratoire de l’homme.
Au regard de l’insuffisance des mesures d’entretien et de protection dont les plants mis en terre l’édition dernière ont bénéficié, il a invité la population à prendre conscience de l’enjeu environnemental et de la nécessité d’une gestion durable des ressources forestières.
Avant le préfet, le chef d’inspection forestière du Borgou, le commandant Théophile
Sinandouwirou, a indiqué que la mise en terre de ces plants à croissance rapide servira de brise-vent contre les bâtiments. Selon lui, ils permettront également de lutter contre l’érosion et serviront d’abri en période de canicule pour les apprenants et autres.
Par ailleurs, les trois meilleurs planteurs pour le compte de la campagne de reboisement 2016 du département ont reçu des lettres de félicitation.Sélectionnés sur la base des superficies emblavées, des espèces et de l’entretien des plants, il s’agissait de les encourager à persévérer dans la préservation et la protection de l’environnement.

 

Bénin : Le Syntra-Sonacop dénonce des « complots » qui visent...

Les travailleurs de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), se sont réunis en assemblée générale hier 1er juin à Cotonou, sous la bannière de leur syndicat.

L’article Bénin : Le Syntra-Sonacop dénonce des « complots » qui visent à tuer l’entreprise est apparu en premier sur La Nouvelle Tribune.

0FansJ'aime
65,392SuiveursSuivre
21,079AbonnésS'abonner

EDITOR PICKS