Accueil 24h au Benin L’accusé condamné à 8 ans de prison

L’accusé condamné à 8 ans de prison

17
0
PARTAGER

Le tribunal de première instance de deuxième classe de Lokossa s'est prononcé sur le troisième dossier inscrit au rôle de la session criminelle de l'année 2019. Au terme de l'audience qui s'est achevée dans la nuit de jeudi 07 novembre, le sieur Justin Dahouè poursuivi pour l'enlèvement d'un albinos du nom de François Mahouton Hounwanou, a été condamné à 08 ans de réclusion criminelle.
Selon le récit des faits, le sieur Michel G. B. Hounkpè-Houngavou fit la proposition à ses employés, Jean-Baptiste César Ayi et à Justin Dahouè le 10 mai 2013, de l'opportunité pour eux de se procurer un albinos pour se faire de l'argent. Habitué à François Mahouton Hounwanou, un albinos résidant dans la commune de Lalo (Couffo), Justin Dahoué activa ses relations avec celui-ci. Une semaine plus tard, il organisa une rencontre au terme de laquelle il conclut avec Michel G. B. Hounkpè-Houngavou, la vente de l'albinos à la somme de 10 millions de francs CFA.
Afin de pouvoir livrer François Mahouton Hounwanou, un voyage est organisé à Banigbé.
Michel G. B. Hounkpè-Houngavou informe qu'il sera à Porto-Novo le 04 juin pour une cérémonie. L'albinos sollicita son ami Pascal Hlékpé pour l'accompagner sur les lieux. Celui-ci à son tour informa Isaac Gbèdè, un de ses amis qui les déposa à Dogbo où ils embarquèrent pour Banigbé passant par Hêvié dans la commune d'Abomey-Calavi et Porto-Novo.
Le 05 juin 2013, Pascal Hlékpé et Isaac Gbèdè retournèrent dans leurs villages abandonnant Justin Dahouè, Michel G. B. Hounkpè-Houngavou et un certain délégué jusqu'à la date du 12 juin 2013 où, Justin Dahouè disparut avec François Mahouton Hounwanou.
A la barre, ils ont tous reconnu avoir voyagé avec l'albinos mais nié les faits liés à sa disparition.
Me Adjima Kalifa Djimila, représentant le ministère public a situé la responsabilité des accusés dans ce dossier avant de formuler ses réquisitions.
Les avocats de la défense ont plaidé pour la libération de leurs clients.
Dans sa délibération, la Cour présidée par le magistrat Antoine Kocou Houézé a requalifié les faits séquestrations en faits de traite de personne et acquitté les accusés Isaac Gbèdè et Jean-Baptiste César Ayi au bénéfice du doute. Il a toutefois requis contre Justin Dahouè une peine d'emprisonnement de 08 ans.
Le président de la Cour, Antoine Kocou Houézé pour cette audience était assisté des magistrats Bienvenu Kouessi Anagonou, Herbert Solévo, Mohamed Saliou Obonou et Apollinaire Goumbadé Hounkannou, tous accesseurs.

F. A. A.