Accueil ACotonou Open international de Taekwondo de Porto-Novo 2019: Le Bénin, 1er de la...

Open international de Taekwondo de Porto-Novo 2019: Le Bénin, 1er de la compétition

26
0
PARTAGER
Open international de Taekwondo de Porto-Novo 2019: Le Bénin, 1er de la compétition

Le Bénin est arrivé en tête du classement de l’édition 2019 de l’Open international de Taekwondo de Porto-Novo qui a connu également la participation des athlètes venus du Burkina-Faso, du Togo, du Ghana et du Niger. La compétition s’est déroulée du 1er au 3 novembre dernier, sur l’esplanade de l’Assemblée nationale.  

La Ligue régionale Ouémé- Plateau de Taekwondo et la Fédération béninoise de Taekwondo se donnent la main pour révéler l’art martial béninois dans la sous-région. Une compétition internationale a été organisée du vendredi 1er au dimanche 3 novembre dernier, avec la participation du Burkina Faso, du Togo, du Ghana, du Niger et du Bénin. Les hostilités de l’Open, le 3e du genre à Porto- Novo, ont démarré par d’alléchants combats et des démonstrations qui n’ont pas fait regretter au public son déplacement, surtout les anciennes gloires de l’art martial dont le général François Kouyami, ex-président de la Fédération béninoise de Taekwondo et Pierre Ogoudjobi, grand-maître de Taekwondo et plusieurs ceintures noires. Les athlètes béninois ont émerveillé le public en donnant le meilleur d’eux-mêmes.
Le Bénin est sorti premier avec 14 médailles en or au niveau des catégories Juniors et Séniors, 19 en argent et 17 en bronze. Il est suivi du Niger qui a décroché 6 médailles en or, et une en bronze puis du Togo avec 2 médailles en argent et 3 en bronze, du Burkina Faso, avec une seule médaille en or. Le Ghana a été la lanterne rouge avec 0 médaille. Les fruits viennent ainsi de tenir la promesse des fleurs.   
Le président de la Fédération béninoise de Taekwondo, Victorien Kougblénou, félicite la Ligue régionale Ouémé/Plateau pour son initiative. Selon lui, c’est pour la première fois que cet événement revêt réellement un caractère international avec la participation de plusieurs pays de la sous-région. Il salue cette initiative qui est en phase avec le plan d’actions de son comité exécutif visant à restaurer la pratique olympique et à faire rayonner le taekwondo béninois. Il a expliqué que c’est cette  vision que son équipe et toute la grande famille de l’art martial béninois mettent en œuvre depuis un certain temps pour une marche progressive et irrévocable vers l’atteinte des objectifs.
Le président de la Fédération béninoise de Taekwondo se réjouit de l’engagement, de l’implication et de la détermination de tous les acteurs à différents niveaux, en dépit des contingences et autres difficultés. Il assure qu’une telle motivation trouvera toujours une réponse positive auprès du comité exécutif pour les autres ligues régionales et probablement d'autres promoteurs sportifs engagés à accompagner la fédération pour le rayonnement du taekwondo. Le président de la Ligue régionale Ouémé/Plateau de Taekwondo, Jiles Yèkpè, n’a pas manqué de préciser les objectifs de cet Open international qui vise à apprécier le niveau des athlètes béninois et aussi à permettre aux arbitres d’acquérir de nouvelles connaissances en matière d’arbitrage.  
Pierre Ogoudjobi, grand-maître de Taekwondo a invité les compétiteurs à faire preuve de fair-play. Car, selon lui, gagner une compétition c’est une bonne chose mais il faut savoir aussi perdre. Il a salué l’accompagnement des autorités en charge du sport.