Accueil 24h au Benin Le Maroc expose les problématiques spécifiques en Afrique

Le Maroc expose les problématiques spécifiques en Afrique

22
0
PARTAGER

Le Maroc, seul pays invité du continent, porte la voix de l'Afrique au sommet du Forum international de transport (FIT) qui se tient à Leipzig en Allemagne du 22 au vendredi 24 mai 2019. Représenté par le ministre de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau, Abdelkader Amara, il a été question de présenter les problématiques du transport au niveau du continent. L'évènement a réuni environ 1.000 participants représentant 70 pays et quelque 40 ministres de transports.

« Connectivité de transport pour l'intégration régionale », tel est le thème autour duquel les spécialistes du transport échangent depuis le lancement des travaux de l'édition 2019 du Forum international du transport (FIT) ce mercredi 22 mai. Les problématiques du transport en Afrique n'étant pas les mêmes dans les pays développés, le Maroc, seul pays africain membre du FIT et représenté par son ministre de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau, a, lors de ce sommet souligné la spécificité des problématiques du transport sur le continent. Il s'agit notamment de l'accès au transport et la mise en place de systèmes de transport de masse.
Selon le ministre marocain des transports qui a participé à une table ronde, réunissant les ministères des pays membres du FIT, l'adhésion du Royaume chérifien en 2015 est le fruit d'un processus enclenché depuis plusieurs années. « Adhérer au FIT revient à s'aligner sur les bonnes pratiques à l'international en ce qui concerne le développement durable non seulement dans le transport mais dans l'économie en général », a indiqué M. Abdelkader Amara.
Selon le ministre, l'adhésion favorise également à travers le forum d'échanger des bonnes pratiques et des expériences pour mener des changements et des améliorations dans le pays.
Lors de ce sommet, les différents pays présents abordent les problématiques relatives au secteur du transport. Les sujets des échanges lors de ce sommet sont entre autres les normes relatives à la connectivité entre véhicules aux nouvelles routes commerciales.
Plusieurs participants ont plaidé pour une meilleure parité dans les transports. Ainsi, des appels ont été lancés visant le développement de nouveaux projets et l'adoption des systèmes en place dans le but de favoriser une meilleure mobilité pour les femmes.
Organisé par le Forum international des transports de l'OCDE et surnommé ‘'le Davos du transport'', c'est la Corée qui se charge de la présidence 2019. Elle a dirigé la session ministérielle du 23 mai.
La prochaine édition du forum sera présidée par le Maroc, toujours à Leipzig à l'est de l'Allemagne et aura pour thème : « L'innovation dans le transport pour le développement durable ».

Akpédjé AYOSSO