Accueil 24h au Benin Le doyen d’âge installe les nouveaux députés

Le doyen d’âge installe les nouveaux députés

29
0
PARTAGER

Les députés de la huitième législature ont été installés ce jour a l'Assemblée nationale. C'est le doyen d'âge Wallis Zoumarou qui a conduit cette cérémonie d'installation.

" Nous sommes réunis pour sacrifier à la tradition et écrire une nouvelle page", a déclaré le doyen d'âge à l'ouverture de cette première séance plénière de la huitième législature.
Cette séance tient son fondement de l'article 4 du règlement intérieur, qui demande à ce que ce soit le doyen d'âge qui préside la séance avec deux plus jeunes. "En remerciant le Tout Puissant, je voulais souhaiter au nom du bureau d'âge la bienvenue à tous. Je salue et félicite la combativité qui vous a animée avant pendant et après les élections et je vous prie de garder cette tendance pour le bien-être des populations", a adressé Wallis Zoumarou aux nouveaux élus.
"C'est avec déférence que je salue les anciens présidents de l'Assemblée qui ont eu a dirigé depuis la première législature. Notre pays a été ébranlé ces derniers temps par des agitations dont nous n'avons pas besoin", a-t-il ajouté.
A en croire Wallis Zoumarou, "La fonction de député exige une mission assez claire. C'est dire que la fonction ne s'improvise pas", a indiqué le doyen du parlement. Il rappelle que les attentes sont immenses et que les députés sont chargés du vote loi et du contrôle de l'action gouvernementale. " La mission qui est la nôtre mérite une vigilance de tout instant. Nous devons travailler avec rigueur et répondre à l'attente du peuple", a précisé M. Zoumarou. Aussi fait-il comprendre que "Avec cette dernière élection le message du peuple est on ne peut plus clair. La huitième législature doit travailler pour relever les défis auxquels attend le peuple".
" Au regard de tout ce qui précède, au delà des jeux et enjeux nous devons doter notre parlement de tous les organes nécessaires en toute tranquillité et transparence", a-t-il signalé.
Par consensus, les députés ont souhaité que la séance soit renvoyée à demain vendredi pour l'élection du bureau de la huitième législature.

G.A.