Accueil 24h au Benin La robotique, l’expérience béninoise avec Michael

La robotique, l’expérience béninoise avec Michael

13
0
PARTAGER

C'est à travers une initiative des femCoders que les jeunes participants du challenge FIRST GLOBAL 2018 ont reçu leurs attestations. La cérémonie s'est déroulée le mercredi 05 décembre 2018 dans les locaux de Solidar‘IT Tech Hub, à Cotonou.
La cérémonie de remise d'attestation aux participants du challenge FIRST GLOBAL 2018 a été aussi une occasion de démonstration des robots mis en place par les jeunes. Ces jeunes inventeurs ont été récompensés pour le courage et l'effort dont ils ont fait preuve lors du challenge FIRST GLOBAL 2018. Ils ont aussi reçu le trophée de « Meilleur mentor global ».
C'est sur initiative de Rachael Orumor, Fondatrice de Initiatrice femCoders, Directrice de projet Robotique que les jeunes de divers collèges ont bénéficié de la formation en robotique.
L'apport des proches et des gens qui ont cru au projet a permis d'atteindre les objectifs bien que beaucoup restent à faire. Rachael Orumor a manqué de mots pour remercier ses soutiens « Merci à Solidar'it d'avoir accepté d'accompagner l'initiative et à Madame Savy, conseillère au ministère de l'économie numérique, qui n'a pas manqué de soutenir l'initiative à Sud Telecom Bénin (…) », a-t-elle déclaré.
« Ce n'est que nous Africains qui pouvons développer l'Afrique. On n'est pas obligé de toucher les choses déjà faites mais nous pouvons créer. Nous essayons de trouver quelques financements pour former les enfants. Ce que nous faisons, c'est à but non lucratif », explique la Fondatrice de Initiatrice femCoders.
Malgré son découragement faute de financement, elle ne perd pas espoir. « Ce sont des élèves qui sont passionnés de la chose. Et cela nous motive davantage à les former malgré le manque de financement », confie Rachael Orumor.
Dans les nombreux projets envisagés, elle souligne que « Nous travaillons sur un prototype pour traiter les eaux à Cotonou. Nous avions démontré que malgré les difficultés, la volonté peut permettre de réaliser beaucoup de choses ».
Cet engagement sans grands moyens est d'ailleurs le résultat du prix femme leader décroché, il y a quelques mois en Belgique. Aussi dira-t-elle, « Nous travaillons pour que d'ici l'année prochaine que nous ayons un centre de robotique au Bénin ». Elle félicite les enfants qui d'abord ont eu confiance en elle puis se sont donnés à la chose. La preuve explique-t-elle est que bien de choses peuvent être faites, si les moyens existent réellement. « Ils ont compris la vision que j'aie et ils travaillent avec engagement et ceci à but non lucratif. C'est vraiment impressionnant. Les enfants ont la volonté », martèle Rachael Orumor.
Les enfants n'ont pas manqué de démontrer à leur formatrice qu'elle peut avoir confiance en eux. Et c'est le résultat du prix challenge FIRST GLOBAL 2018. Selon l'une de filles Team, Daniella Bossa, « Tout a commencé lorsqu'on nous a parlé de cela à l'école. Et je me suis inscrite. Cette formation m'a permis de comprendre beaucoup. C'était une belle expérience où nous avions appris la rigueur dans le travail et l'esprit d'équipe ».
Cette initiative de femCoders offre d'autres opportunités aux jeunes notamment aux filles d'embrasser dès leur jeune âge, une nouvelle carrière en robotique.
Les nombreux atouts que réserve cette initiative méritent l'accompagnement des autorités puisque bien de projets sont en gestation et méritent d'importants financements.
Rachael Orumor est accompagnée d'une équipe très engagée et dynamique qui assure la formation et l'accompagnement des enfants.
Giscard AMOUSSOU