Accueil ACotonou Forum international Afro Tech/ 2e édition de la Senum: Un creuset d’échanges...

Forum international Afro Tech/ 2e édition de la Senum: Un creuset d’échanges sur les défis du numérique

81
0
PARTAGER
Forum international Afro Tech/ 2e édition de la Senum: Un creuset d’échanges sur les défis du numérique

Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication (Menc), Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a officiellement ouvert hier mardi 27 novembre, le forum international Afro Tech. C’est dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine du numérique organisée par le Menc.

Deux jours de débats et de conférences autour d’un sujet dont l’importance n’est plus à démontrer : l’économie numérique. C’est à travers le forum international Afro Tech qui a démarré hier et prend fin ce jour. Ce forum a pour but de mobiliser la population béninoise et internationale autour des enjeux et défis du numérique et de mettre en connexion les acteurs. Il s’agira de partager les expériences, de discuter de la sécurisation des données, d’envisager les pistes pour l’amélioration des offres. «Le Bénin, à l’instar des autres pays, travaille à laisser son empreinte dans le secteur du numérique sur le continent et je reste convaincue que nous avons les atouts pour y arriver», a indiqué le ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Entre autres atouts, elle évoque la population juvénile béninoise et un environnement favorable à la création des start-up. C’est pourquoi, précise-t-elle, le gouvernement entend accompagner la jeunesse à travers le Fonds national pour la promotion de l’emploi des jeunes (Fnpej) et la mise en place sous peu d’un fonds d’appui à l’entrepreneuriat numérique.
Pour rappel, la Semaine du numérique est l’occasion de mettre en exergue les actions et réalisations du Bénin dans le domaine du numérique, de partager les expériences et d’échanger sur les perspectives prometteuses. Parmi les activités organisées à l’occasion de cette deuxième édition, les plus marquantes sont : le Bénin digital Tour, un bus itinérant qui permet de former des jeunes de 25 communes, la troisième édition de Bénin star Tour, le lancement du point d’échange internet du Bénin, une séance d’échanges avec la Haac et les professionnels des médias pour constater l’effectivité de la Télévision numérique terrestre (Tnt) puis le forum international Afro Tech.

Le numérique : le défi du siècle

Le numérique est au cœur des ambitions de la plupart des pays de l’Afrique. C’est une synergie d’actions à laquelle tous les pays africains contribuent. Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication (Menc), Aurélie Adam Soulé Zoumarou, rappelle d’ailleurs que l’économie numérique est l’un des quatre secteurs prioritaires de la relance de l’économie du Bénin. La mise en place de la Cité internationale de l’innovation et du savoir (Sèmè-City), la marche vers la Tnt, le développement du e-commerce, le vote de la loi sur la protection des données et la loi portant Code du numérique au Bénin sont autant d’actions qui soutiennent la vision du gouvernement. «L’économie numérique est l’avenir. C’est pourquoi j’ambitionne de positionner le Bénin comme la plateforme du numérique en Afrique de l’ouest d’ici 2021». Ces propos du chef de l’État justifient le dynamisme et l’engagement du ministre de l’Economie numérique et de la Communication sur les chantiers numériques.
Se fondant sur les prospections du Fonds monétaire international, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, Jean-Baptiste Satchivi, affirme aussi: «L’Afrique est la région du monde qui a beaucoup à gagner du numérique». Selon lui, l’Afrique doit faire face à trois défis pour l’essor du numérique. Il s’agit en l’occurrence de renforcer l’accès au numérique et renforcer le financement pour les entrepreneurs, de créer un impact positif et avéré de la révolution numérique sur le plan social et d’imposer le numérique comme instrument de renouvellement de l’action collective, publique et privée. Il faudra alors optimiser la connectivité pour améliorer la compétitivité et assurer la conformité. Pour ce qui concerne le Bénin, l’investissement en infrastructures modernes et adéquates, la sécurisation et la gestion optimale des données personnelles ainsi que la culture de la compétitivité restent aussi des défis.