Accueil ACotonou Semaine du monde professionnel : L’insertion professionnelle des étudiants préoccupe 

Semaine du monde professionnel : L’insertion professionnelle des étudiants préoccupe 

15
0
PARTAGER
Semaine du monde professionnel : L’insertion professionnelle des étudiants préoccupe 

Du 19 au 23 novembre, la 6e édition de la Semaine du monde professionnel (Semop) se déroule à l’Université d’Abomey-Calavi sur le thème « Formation et insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés : rôles et défis des universités et des entreprises’’. Les enseignants, les étudiants et des entreprises se préoccupent ainsi, sous l’impulsion du vice-recteur chargé de la coopération, de la sempiternelle question de l’employabilité des diplômés des universités. 

L’Université d’Abomey-Calavi résolument engagée dans la professionnalisation de ses étudiants. Cette dynamique instaurée il y a six ans fait son petit bonhomme de chemin. A la faveur du lancement de la 6e édition de la Semaine du monde professionnel (Semop) ce mercredi, à l’amphi Idriss Deby Itno devant un parterre d’étudiants venus de plusieurs établissements, Maxime da Cruz, recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) a salué l’organisation. L’insertion socioprofessionnelle  des jeunes diplômés de l’université demeure préoccupante au regard des multiples difficultés à accéder à un emploi, a fait remarquer le professeur Maxime da Cruz. Pour lui, avec la prééminence du chômage et du sous-emploi de masse dans les pays africains en général et ceux subsahariens en particulier, l’on est poussé à s’interroger notamment sur les nombreux efforts conjugués des pouvoirs publics et des partenaires sociaux pour endiguer, sinon freiner l’ampleur du phénomène. « C’est à juste titre que l’Université d’Abomey-Calavi a initié la semaine du monde professionnel, un creuset de réflexions et d’échanges multi acteurs sur ce sujet, on ne peut plus d’actualité », a-t-il affirmé. Les participants, pour cette édition, vont approfondir les réflexions sur la politique de formation dans l’enseignement supérieur, les enjeux et rôles des universités et des entreprises d’une part et sur la filière utile au développement de l’autre. L’enjeu, comme le confirme le recteur, est de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de l’insertion professionnelle de ces jeunes issus de l’enseignement supérieur qui sont réellement confrontés à ce problème.
Dans cette même logique, la représentante de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Anne Floquet, estime que si la jeunesse bénéficie d’opportunités de formation comme jamais auparavant, elle subit de plein fouet une inadéquation entre ses aspirations et le marché de travail malgré de grandes opportunités économiques, aussi bien au plan national qu’à l’échelle mondiale. Les gouvernants successifs ont fait de la question de l’emploi leur cheval de bataille, souligne-t-elle, mais cela n’a pas eu l’impact positif attendu auprès des intéressés que sont principalement les jeunes diplômés en quête d’emploi. Le rôle des entreprises, des universités et de l’Etat est déterminant et les étudiants doivent profiter de la Semop pour s’ouvrir aux réalités du monde professionnel. Le deuxième adjoint au maire de la commune d’Abomey-Calavi, Julien Honfo, pour sa part, félicite l’équipe rectorale et rappelle que la mobilisation des dispositifs d’aide doit se poursuivre conformément aux objectifs du chef de l’Etat en la matière pour l’année 2019, afin de renforcer davantage son soutien aux jeunes. Soulignons que les étudiants au cours de cette semaine peuvent aller au village de la Semop au contact de plusieurs entreprises qui y exposent.

  • Benin
  • Informations
  • professionnel
  • étudiants