Accueil 24h au Benin Les médias invités à se spécialiser sur la question

Les médias invités à se spécialiser sur la question

13
0
PARTAGER

La communauté internationale a célébré, ce 20 novembre, la journée des droits de l'enfant. Cette édition selon le Spécialiste des questions de protection des droits de l'enfant, chargé des plaidoyers et de communication à Terre des hommes, Gervais Gnansounou, appelle à promouvoir la protection des droits de l'enfant et invite à la responsabilité de chaque acteur de l'enfance dont les professionnels des médias.
« Les professionnels des médias doivent se spécialiser sur la question de l'enfance ». C'est le vœu cher de Gervais Gnansounou lancé en direction des médias. Faisant allusion aux programmes des chaînes de télévision et radio, le Spécialiste des questions de protection des droits de l'enfant, chargé des plaidoyers et de communication à Terre des hommes déplore qu'« Il n'y a pas de plateau destiné aux enfants ». Il demande que les acteurs des médias prennent en compte ce qui intéresse les enfants dans l'élaboration de leur grille de programmes. Car selon lui, un enfant pour mieux impacter le développement de son pays en grandissant a besoin d'un modèle.
Pour cette célébration de la journée le thème retenu est « Les enfants prennent les commandes et peignent le monde en bleu ». Une thematique qui entre en ligne selon Gervais Gnansounou avec la question liée à la problématique de la participation des enfants à la protection de leurs droits. Il souligne que l'enfant et surtout béninois ne connaît pas ses droits. M. Gnansounou adresse aux organisations et associations de protection des droits de l'enfant un message les appelant à mieux sensibiliser et intéresser les enfants.
Quant aux parents, ils doivent considérer leurs enfants comme des partenaires dans le but de faciliter le dialogue entre eux à la maison. Il félicite les acteurs politiques pour avoir adopté de la loi N°2015-08 portant code de l'enfant en République du Bénin.
La journée internationale des droits de l'enfant, instaurée depuis 1954, est célébrée dans plus de 190 pays. Cette célébration constitue une occasion propice pour dénoncer les nombreuses injustices perpétrées contre les enfants.
Giscard AMOUSSOU