Accueil ACotonou Débat budgétaire 2019 au Parlement: Aurélie Adam Soulé défend un budget de...

Débat budgétaire 2019 au Parlement: Aurélie Adam Soulé défend un budget de 25,7 milliards F Cfa

124
0
PARTAGER
Débat budgétaire 2019 au Parlement: Aurélie Adam Soulé défend un budget de 25,7 milliards F Cfa

Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou a présenté, ce jeudi 15 novembre, le projet de budget de son ministère au titre de 2019 devant la commission budgétaire du Parlement. Cet exercice annuel de présentation a été une occasion pour le ministre de séduire les députés par sa bonne maîtrise de son portefeuille ministériel et la pertinence des actions projetées pour 2019 pour le compte de son ministère.

Les prévisions budgétaires mises à la disposition du ministère de l’Economie numérique et de la Communication au titre de l’année 2019 s’élèvent à 25,7 milliards F Cfa environ. Elles sont en hausse de 17% par rapport à l’année 2018. Elles se répartissent en termes de dépenses ordinaires à 5 milliards et de dépenses en capital autour de 20 milliards F Cfa. Les grandes lignes de ce projet de budget ont été dévoilées par le ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou à la commission budgétaire du Parlement. Ce montant de 25,7 milliards F Cfa permettra à son département ministériel de mener les activités phares afin de gagner le pari de l’atteinte des objectifs du secteur de l’économie numérique et de la communication. C’est ce qu’a précisé à la presse le ministre à sa sortie des travaux budgétaires à l’hémicycle.
De façon plus concrète, Aurélie Adam Soulé Zoumarou envisage pour 2019, de renforcer, poursuivre et intensifier les efforts déjà commencés en 2018 sur la mise en œuvre des projets phares du ministère. « 2019 va voir la réalisation de la Télévision numérique terrestre. Et nous allons renforcer le réseau en fibre optique », annonce le ministre. Selon elle, 2018 a connu la réhabilitation de la dorsale nationale en fibre optique couvrant déjà 67 communes du Bénin et la construction d’un certain nombre de boucles métropolitaines. Il s’agira donc, en 2019, pour son ministère, de renforcer et de densifier ce réseau par la création de boucles complémentaires et l’augmentation des capacités. Ce qui permettra de prendre également en charge les 10 communes restantes et qui ne sont pas aujourd’hui interconnectées au réseau de la partie Ouest du pays, assure Aurélie Adam Soulé Zoumarou.
Plusieurs autres priorités tiennent à cœur au ministre de l’Economie numérique et de la Communication pour 2019. Il s’agit surtout la modernisation de l’administration par les usages numériques. « L’administration intelligente va se mettre en œuvre, nous allons installer notre plateforme nationale de paiement électronique, nous allons également bâtir tous les socles pour la modernisation, l’introduction du numérique dans l’administration et mettre par-dessus tous les services numériques tels que ceux que nous expérimentons aujourd’hui pour la gestion des carrières des fonctionnaires en ligne et la consultation des fiches de paye en ligne », promet le ministre. 2019 va permettre d’avancer sur ces chantiers et de continuer à mettre en lumière l’écosystème du numérique, assure Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Elle a été félicitée par les députés pour la grande qualité de sa présentation et la richesse de sa réponse à leurs préoccupations qui ont trait surtout à l’évolution et au développement du secteur de l’économie numérique au Bénin et à l’accès équitable aux médias de service public en cette veille des élections législatives de 2019.