Accueil 24h au Benin Des hommages à une personnalité qui a marqué son temps

Des hommages à une personnalité qui a marqué son temps

12
0
PARTAGER

Dans le cadre de la célébration du centenaire de naissance de Nelson Mandela, l'Ambassade de l'Afrique du Sud a organisé, ce jeudi 08 novembre 2018, au Chant d'oiseau de Cotonou, plusieurs activités.
Une conférence publique sur la vie de Nelson Mandela a été organisée en présence de l'Ambassadeur de la République d'Afrique du Sud, Mme Mayende Sibiya, de son homologue du Niger, Sandi Abdou, et du Dr Mathole Moshekga, parlementaire sud-africain de l'ANC.
La jeunesse de l'UNICEF, des universitaires, des étudiants et d'autres personnalités ont également pris part à cette conférence.

Encouragé par le président Cyril Ramaphosa, l'Ambassade de l'Afrique du sud près le Bénin, n'est pas restée en marge des séries d'évènements organisés par les Sud-Africains à travers le monde pour célébrer le centenaire de naissance de Nelson Mandela et de Maman Albertina Sisulu.
La conférence qui a débuté par la prière du Révérend Romeric, a pour objectif selon l'ambassadeur d'Afrique du Sud, de réfléchir sur la vie de Nelson Rolihlahla Mandela et commémorer le centenaire de sa naissance.
« Lorsque nous pensons à ce que cet homme était, ses origines et les facteurs qui l'ont forgé et l'ont transformé en un homme d'Etat, nous allons bien évidemment, trouver des principes que nous pouvons appliquer dans nos vies au quotidien, afin d'aspirer au changement dont nous désirons », a affirmé Son Excellence Mme Mayende Sibiya.
Selon la diplomate, les Sud-Africains célèbrent Nelson Mandela comme le père fondateur de leur démocratie. « Il était prêt à tout sacrifier pour instaurer la démocratie en Afrique du Sud et à mettre fin à l'apartheid », a-t-elle déclaré.
Par sa fermeté, à travers son exemple et son inspiration pour les Sud-Africains, et aux membres du Congrès national africain (ANC) et d'autres mouvements de libération, cet homme, explique l'ambassadeur, a apporté une contribution immense en attisant la conscience du monde et au renversement du système de l'apartheid.
L'Ambassadeur de la République du Niger, Sandi Abdou, s'est réjouie de l'organisation de cette conférence qui permet d'en connaître davantage sur la vie de Nelson Mandela. Ce dernier selon Mme Sandi Abdou, « nous exhorte non seulement au travail sans relâche pour que tous les fils de notre continent puissent jouir de la liberté de la prospérité dont bénéficient nombre d'entre nous, mais aussi attirer nos attentions sur le fait que nous ne pouvons-nous sentir libre tant que l'Afrique toute entière ne respecte pas les droits de l'Homme (...) ».
Pour le représentant résidant adjoint de l'UNICEF, Dr François Kampundu, l'exemple et le courage de Nelson Mandela continuent d'être une source d'inspiration pour tous. « Son combat doit être continu », a-t-il confié. Il invite tout le monde à s'approprier des valeurs qu'a incarné cet homme, lesquelles doivent inspirer la jeunesse qui est appelée à prendre la relève.

Nelson Mandela, un figure emblématique

Le conférencier sud-africain, Dr Mathole Motshekga, député de l'ANC a, lors de sa communication présenté le parcours de Nelson Mandela. Pour le parlementaire sud-africain, Mandela est le héros de la lutte contre l'apartheid en Afrique sud.
Né en 1918, renseigne-t-il, l'homme de paix ayant reçu une formation d'avocat a été membre du Congrès national africain (ANC) en 1942 et devient plus tard l'un des dirigeants du parti. L'endurcissement de la position de l'ANC contre l'apartheid lui a valu sa condamnation à perpétuité, le 12 juin 1964. Nelson Mandela après avoir passé 27 ans de sa vie en prison sera libéré en 1990.
« L'ANC a réussi à mettre à genou l'apartheid avec l'appui de la population sud-africaine, une population noire d'environ 70 à 80% », a-t-il indiqué.
Une victoire qui également a été acquise avec le soutien de la communauté internationale.
En 1993, Nelson Mandela a reçu conjointement avec Frederik De Klerk, président blanc d'Afrique du Sud de l'époque, le ‘'Prix Nobel de la paix''.
Le conférencier rappelle aussi que Mandela sera élu premier président de l'Afrique du Sud lors des premières élections présidentielles multiraciales du pays en 1994.
Il dirigea le pays jusqu'au 11 janvier 1999. L'homme de paix meurt le 5 décembre 2013 à son domicile de Johannesburg.
Après avoir expliqué les origines de Mandela, le député de l'ANC a félicité le peuple béninois pour son savoir-vivre et sa diversité culturelle. L'entente même si elle n'est pas parfaite, confie Dr Mathole Motshekga, fait transparaître les valeurs que Nelson Mandela a prôné tout au long de son existence.
La conférence sur la vie de Nelson Mandela a été également marquée par des animations de chants et danses de plusieurs groupes culturels d'écoles et d'université anglophones du Bénin.
M. Peter Malepe, époux de l'Ambassadeur de l'Afrique du Sud et ancien consul général de l'Afrique du Sud à Lagos a remercié tous les participants pour avoir consacré leur temps à la célébration du centenaire de naissance de l'icône Nelson Mandela.
Il a exprimé toute sa gratitude à tous les partenaires dont Golden Tulip, MTN, le Port Autonome de Cotonou (PAC), l'UNICEF, FLUDOR, Soft Security System, l'Université d'Abomey-Calavi, surtout le département d'anglais.
Ladite conférence s'est achevée par la projection du film documentaire intitulé « Longue marche vers la liberté ». Une adaptation de l'autobiographie de Nelson Mandela qui raconte son enfance, sa carrière politique, ses luttes contre l'apartheid et ses années de prison.
Akpédjé AYOSSO (Stag.)