Accueil ACotonou Trois questions à Oswald Homéky, ministre en charge de la Culture: «...

Trois questions à Oswald Homéky, ministre en charge de la Culture: « Il y a beaucoup de similitudes entre le président Talon et le roi Guézo »

10
0
PARTAGER
Trois questions à Oswald Homéky, ministre en charge de la Culture: « Il y a beaucoup de similitudes entre le président Talon et le roi Guézo »

Les manifestations commémoratives du bicentenaire du sacre du roi Guézo ne se limiteront pas aux seules festivités lancées, samedi 3 novembre dernier à Abomey. Elles se poursuivront et permettront de mettre en lumière les valeurs de ce souverain qui sont encore d’actualité à travers la gouvernance du chef de l’Etat. Le ministre en charge de la Culture, Oswald Homeky en parle !

La Nation : Que vous inspire le roi Guézo ?

Oswald Homéky : C’est avec beaucoup de fierté que je viens ici célébrer un ancêtre commun à tous les Béninois. Cela fait deux cents ans que le roi Guézo a pris les rênes de ce royaume et il a montré la voie de la prospérité par la diversification économique, par les réformes institutionnelles et constitutionnelles et aussi par la gouvernance dite de rupture. Tout le monde sait qu’à l’époque, il a opéré une certaine rupture dans la manière de conduire les affaires et cela a relevé le royaume. C’est avec beaucoup de plaisir que je viens ici célébrer ce grand homme, cet illustre ancêtre et surtout pour rappeler certains symboles qu’il nous a laissés en héritage, notamment la prospérité économique et la nécessité pour les filles et les filles d’une même patrie de se mettre ensemble et de s’unir.

Vous annonciez que le chef de l’Etat a voulu que les festivités de ce bicentenaire puissent s’étendre sur plusieurs années. Peut-on savoir pourquoi ?

Il y a un comité d’organisation composé de personnes et personnalités originaires de la région et descendants du roi. Ce comité a rencontré le chef de l’Etat et m’a également rencontré en tant que ministre en charge de la Culture. Nous avons enrichi les propositions faites par ce comité et nous avons décidé avec le soutien du président de la République et à son initiative, de célébrer le roi Guézo sur plusieurs années à savoir 2018, 2019, 2020 et pourquoi pas 2021. Nous avons déjà annoncé les couleurs à travers cette belle cérémonie qui nous a réunis à Abomey. Je veux aussi mentionner ce vernissage qui montre les étapes de sa vie, d’autres actions phares menées par ce roi. Les festivités se poursuivront dans les familles et au sein des collectivités. L’année prochaine, nous organiserons un colloque pour mettre en lumière le côté scientifique de ses actions. En 2020, ce sera l’apothéose et ce sera aussi l’occasion pour le Bénin de célébrer ses 60 ans d’indépendance.

Parlez-nous des similitudes entre le roi Guézo et le président Patrice Talon !

Il y a effectivement beaucoup de similitudes entre ce que fait le président Patrice Talon et ce que le roi Guézo avait fait à l’époque. J’ai parlé tantôt de la rupture avec les mauvaises habitudes, de l’économie, parce que n’oublions pas que le roi Guézo a introduit ou révélé la culture du coton, du palmier à huile… Mais je crois que le message le plus important, c’est qu’il a donné un bon signal et deux ans après, nous célébrons ce signal et surtout nous devrons nous en inspirer pour que deux cent ans plus tard, les gens puissent également nous célébrer. C’est la volonté du président de la République et de son gouvernement de faire en sorte que, quand nous seront en 2118 ou en 2218, ceux qui seront là puissent dire, il y a eu à une certaine époque, Patrice Talon et le Nouveau départ.

Propos recueillis par Josué
F. MEHOUENOU