Accueil ACotonou Viol sur mineures de 3 ans et de 5 ans (1ère session...

Viol sur mineures de 3 ans et de 5 ans (1ère session 2018 / 2e dossier ): Romuald Fatigba écope de 15 ans de prison

51
0
PARTAGER
Viol sur mineures de 3 ans et de 5 ans (1ère session 2018 / 2e dossier )

L’accusé poursuivi dans le deuxième dossier inscrit au rôle de la cour d’assises de Cotonou au titre de la première session de 2018 a été jugé, ce mercredi. Au terme des débats, Romuald Fatigba a été condamné à 15 ans de travaux forcés pour le procès pénal. Les débats qui se sont déroulés à huis clos, étaient dirigés par Eliane Noutaïs Guézo.

Romuald Fatigba, âgé cette année de 31 ans, accusé de viol sur deux mineures de 3 et 5 ans, a été fixé sur son sort, ce mercredi lors d’un procès. A l’issue des débats, il a été reconnu coupable de viol sur mineures, faits prévus et punis par les articles 332 du Code pénal et 3 de la loi 2011-26 du 9 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes. Ainsi, il a été condamné à 15 ans de travaux forcés. Mis sous mandat de dépôt, le 3 décembre 2012, il retourne encore en prison pour neuf ans.
Courant novembre 2012, les fillettes I. et F. O., âgées respectivement de cinq ans et de trois ans auraient été attirées à l’aide de biscuits et de bonbons dans la chambre de Romuald Fatigba qui leur aurait imposé des relations sexuelles.
Interpellé et inculpé de viol sur mineures, Romuald Fatigba n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés tant à l’enquête préliminaire que devant le juge d’instruction. Il a soutenu avoir mis son doigt uniquement dans le sexe de la fillette I. O.
Les certificats médicaux versés au dossier font état de l’existence d’une défloraison ancienne et d’un traumatisme vestibulaire récent surinfecté des deux victimes.
A la barre, l’accusé Romuald Fatigba, ferrailleur de profession qui avait 25 ans au moment des faits, a été défendu par Me Renée Ayi assistée de son confrère Gilbert Atindéhou?

Composition de la cour

Président : Eliane Noutaïs Guézo

Assesseurs : Victor Fatindé et Georges Gbaguidi
Ministère public : Marie Josée Patinvoh
Greffier : Théogène Zounchékon