Accueil 24h au Benin La non publication de la photo du présumé braqueur sème une confusion...

La non publication de la photo du présumé braqueur sème une confusion d’identité

65
0
PARTAGER

Les journaux ont relayé hier l'information au sujet d'un certain Thomas CAKPO, un présumé braqueur recherché par la police. Cette information qui a fait la une de plusieurs journaux a suscité des inquiétudes chez certaines personnes qui n'arrivent pas à croire que M. Thomas CAKPO soit considéré comme un braqueur.
En réalité, le nom de famille CAKPO est un nom populaire au sud du Bénin, au Togo voire même en Côte d'Ivoire. Rien qu'au Bénin, on retrouve la famille CAKPO dans plusieurs localités.
Du coup, par malchance pourrait-on dire, une autre personne de la famille CAKPO, qui n'a rien à voir avec celui du présumé braqueur recherché par la police et qui a porte le même prénom se retrouve en difficulté. Une difficulté liée au fait que la police n'a pas publié la photo du présumé braqueur. Il en est de même pour les canards qui ont publié l'information policière de la recherche et la perquisition du domicile du mis en cause. Depuis M. CAKPO Thomas, citoyen béninois résidant à Cotonou, qui n'a rien à voir avec cette affaire policière et dont le domicile n'a jamais été perquisitionné, se retrouve en difficulté. Puisque, les lecteurs qui ont pris connaissance de cette information dans les journaux n'ont pas vu l'image du présumé braqueur. Ce qui crée une grande confusion sur l'identité de la personne recherchée par la police béninoise. Depuis M. Thomas CAKPO reçoit des appels de ses proches de l'intérieur et de l'extérieur du Bénin, alors qu'il n'est pas recherché et son domicile n'a jamais été perquisitionné.
Il revient alors à la police de publier la photo de l'individu recherché afin mettre un terme à cette confusion sur l'identité d'un honnête citoyen qui porte les mêmes nom et prénom qu'un hors-la-loi.

Marcel HOUETO