Accueil ACotonou Message de prise de charge du nouveau président élu de l’EPMB

Message de prise de charge du nouveau président élu de l’EPMB

78
0
PARTAGER
Message de prise de charge du nouveau président élu de l'EPMB
Mon âme, bénis l’Eternel !
Mon âme, bénis l’Eternel et n’oublie aucun de ses bienfaits. Ps 103.1
Oui, en ces instants, tout ce qui est en moi, toutes celles et tous ceux qui sont ici, avec moi, autour de moi, toutes celles et tous ceux qui partagent ce culte solennel, bénissons le nom de l’Eternel, notre Dieu souverain, notre Dieu maître du temps et  e des destinées.
Excellences,                                                                                                                                                                                                  
 
 
 
 
 
 
L’Eglise Protestante Méthodiste du Bénin est héritière de la tradition Protestante, c'est-à-dire du grand mouvement de la Réforme du XVIè Siècle
Dans la société, l’Eglise a double mission, celle du diaconat et celle de la diaconie. 
La mission de diaconat, la grande commission, trouve l’un de ses fondements dans les paroles suivantes du Ressuscité. « Jésus s’étant approché, leur parla ainsi : Tout  pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. ; et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit…  » Mat.28.19-20a
 
Dans cet ordre suprême de Jésus à ses apôtres et à son Église, chaque mot doit être pesé.  Allez, dit-il, les disciples de Jésus doivent aller et ne point attendre que les nations viennent à eux, ce qui n’arriverait jamais. Et comme cet ordre est permanent, il est la charte de l’œuvre des missions.  L’adjectif tout apparaît 4 fois dans ces dernières phrases de Jésus Notez (tout pouvoir, toutes les nations, tout ce que je vous ai enseigné, tous les jours). Ce mot englobe à la fois son enseignement, l’autorité divine que reçoivent les disciples, l’universalité de leur mission et la garantie de la présence du Maître à leur côté. Jésus confie aux disciples un ministère qui prolonge le sien. Il demande à une poignée de volontaires sans influence, illettrés pour la plupart, d’entreprendre la conquête morale et spirituelle d’un monde qui venait juste de le crucifier.  Mais le pouvoir du Christ s’étend à tout l’univers, à toutes choses et à toutes créatures. Les disciples avaient un Sauveur puissant, présent, et qui les soutiendrait jusqu’à la fin du monde et le grand jour du jugement dernier.
 Parce qu’il possédait désormais tout pouvoir, Jésus put ordonner à ses disciples : « Allez, faites de toutes les nations des disciples ». Parce que Jésus est maître de l’univers, nous devons aller et établir son règne aux quatre coins du monde. Il est Seigneur de toutes les nations ; c’est pourquoi nous devons aller vers toutes les nations. Jésus nous demande d’en faire des disciples. Il ne nous demande pas seulement de prêcher et d’enseigner, mais également de faire des disciples. 
D’ailleurs, dans les versets 18 à 20, le verbe principal de la proposition est le verbe « faire ». Les autres verbes, « baptiser » et « enseigner » sont au participe présent. La grande leçon qui se dégage de cette constatation, c’est que l’aspect essentiel de l’ordre missionnaire est de faire des disciples. Nous devons enraciner les chrétiens individuellement dans la foi, les aider à grandir et à devenir des chrétiens matures. C’est ainsi que nous réussirons à édifier l’Église, pour qu’elle soit forte et fidèle à son Seigneur et Sauveur.   
 
Ce que nous avons compris dans notre élection à la présidence de l’Eglise par ses pasteurs et délégués laïcs est contenu dans ce passage dont nous faisons la pierre angulaire du mandat que vous nous confiez ce jour 2/7/2017.
 
 
Pour les cinq années à venir, par la grâce du Seigneur nous allons consolider la réconciliation et la réunification de notre Eglise en travaillant pour son développement multidimensionnel : développement spirituel, développement socio-économique, renforcement des capacités des ressources humaines, consolidation de la coopération avec de nouveaux axes de partenariat, accroissement de nos capacités financières, assainissement du cadre infrastructurel de nos églises locales, revalorisation de nos patrimoines…
 
Dans notre monde marqué par la complexité et la diversité des défis, l’église devra être à l’écoute de la société en apportant des solutions innovatrices et appropriées aux défis actuels et futurs des enfants, des jeunes, des femmes et des hommes ayant Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur.
 
Dans cette perspective, nous aurons dans une période de consolidation à asseoir les bases ou peaufiner les gigantesques chantiers de l’OTG : renforcer les bases et concrétiser la réconciliation et la réunification par des actions spirituelles, administratives, financières, relationnelles, socio-économiques perçues et vécues au quotidien par les fidèles et les responsables de l’EPMB. Non à la juxtaposition sous toutes formes !
 
Pendant cette période, nous veillerons à mettre en place à travers différents mécanismes intelligents et intelligibles un nouveau plan de redécoupage qui nous sera proposé par une commission technique que nous mettrons en place dans les jours qui suivent à partir du document de base déjà élaboré par les Régions et Districts. Ce redécoupage qui urge nous aidera à mettre en place toutes les structures appropriées au fonctionnement de l’Eglise sur toute l’étendue du territoire national. Aussi veillerons-nous à faire l’inventaire du patrimoine sous toutes ses formes, la définition des axes stratégiques visant l’épanouissement de tous et toutes pour un réel impact de l’EPMB dans la sphère nationale et internationale.
Pendant cette période et par la suite, quelques axes majeurs feront l’objet de nos priorités:
Relever les défis spirituels de nos communautés à travers une vie spirituelle intense et vivante avec comme socle les classes méthodistes, les groupes de prière, les cercles d’évangélisation,  les unions, les associations…
Accroitre les compétences des ressources humaines de l’EPMB : pasteurs et laïcs qualifiés au service des communautés.
Augmenter et valoriser notre patrimoine d’œuvres socio-économiques par une gestion rationnelle de l’existant et la création d’autres œuvres identifiées comme besoins des communautés.
Renforcer la coopération et le partenariat au plan national et international.
Relire nos textes constitutifs à partir des statuts et règlement intérieur pour répondre aux difficultés que nous rencontrons sur le terrain.
 
Donnez-leur vous-mêmes à manger dit Jésus à la communauté méthodiste réconciliée et réunifiée.
Depuis le 3 juillet 2016, sur initiative du Chef de l’Etat béninois, nous avons amorcé une nouvelle dynamique dans l’EPMB. La cérémonie de ce jour en est un résultat concret et un point ultime.
Pour l’avènement de ce point ultime, plusieurs ont travaillé et se sont sacrifiés. C’est ici l’occasion de remercier les membres de l’OTG pour leurs sacrifices, les responsables à divers niveaux, les fidèles méthodistes, les responsables des églises sœurs en Afrique comme en Europe pour leurs soutiens, tous ceux-là que nous mettrons à contribution pour réaliser les priorités suscitées.
A vous tous, responsables à divers niveaux, témoins de l’événement de ce jour, sachez que sous l’impulsion du Saint-Esprit et par vos prières, nous prenons fermement l’engagement de donner à la nouvelle ère des méthodistes une telle envergure que, les méthodistes béninois vont retrouver leur réputation perdue avec ces sombres années de crise.
Ensemble, disons, Plus jamais ça! Never again !
Au-delà des slogans et simples mots, concrétisons la force du verbe par le travail dans l’harmonie, la prière, l’amour, la réconciliation avec Dieu et avec nos prochains, l’unité et la fraternité !
Ensemble, je dis bien ensemble, sous la bannière de notre Seigneur travaillons pour le développement durable et solidaire de l’EPMB. 
Honorables invités, Mesdames et messieurs, la tradition protestante se repose sur trois piliers fondamentaux.
L’Ecriture seule  (Sola Scriptura).  
Les Saintes Ecritures contiennent tout l’enseignement nécessaire au rayonnement de la foi.
La foi seule  (Sola Fide).
Dieu nous justifie de sa propre miséricorde par les seuls mérites de son Fils. Et c’est par la foi seule que nous saisissons cette promesse.
 
La grâce seule  (Sola gracia).
 Chaque Homme est touché par la grâce prévenante qui lui donne la possibilité de répondre à l’offre du salut en Jésus-Christ. Il n’y a pas qu’un certain nombre d’élus qui trouveront la foi et les autres sont condamnés à rester dans le péché ou dans la séparation d’avec Dieu.  La grâce est libre en tous et pour tous. Personne ne mérite rien, mais Tout est grâce. Cette charge que l’Eglise me confie n’est pas un mérite mais une grâce divine à une faible créature. C’est pourquoi
 
Nous plaçons ce mandat sous le signe de la grâce de Dieu dans l’onction renouvelée du Saint Esprit.
 
Merci au Président de la République, chef de l’Etat, chef du gouvernement, Excellence M. Patrice Athanase Guillaume TALON ,que j’invite toute l’assemblée à ovationner en acclamant le Seigneur Jésus-Christ. Cet homme providentiel que Dieu a suscité et qui s’est offert au Saint-Esprit et qui fait notre présence ici ce jour à l’Eglise Locale Jérusalem de Yenawa. L’homme du Nouveau départ a permis le nouveau départ pour l’EPMB.
Merci au représentant du chef de l’Etat ;
Merci au Président de l’Assemblée Nationale, Maitre Adrien HOUNGBEDJI
Merci aux Présidents des différentes Institutions de notre pays ;
Merci à vous, excellences, membres du gouvernement, honorables députés, 
Merci à vous présidents et présidente de nos églises sœurs et merci aux anciens présidents et différents responsables des églises sœurs témoins de cet évènement
Merci aux anciens Présidents de l’EPMB, nous nommons 
Rév. Dr. Moise SAGBOHAN, 
Rev. Dr. Simon kossi DOSSOU, 
Rév, Dr. Nicodème ALAGBADA et 
Rév. Matthieu ALAO.
Merci à tous les anciens Vice-présidents de l’EPMB.
Merci aux membres de l’OTG
Merci aux membres du comité d’appui-conseils à la nouvelle équipe dirigeante
A tous nos collègues pasteurs, à tous les responsables, à tous les fidèles et à ma chère épouse et mes enfants et amis, je dis merci.
Vive l’EPMB réconciliée et réunifiée qui doit se mettre au travail.
A Dieu soit la Gloire, aux siècles des siècles ! 
                                                                         Amen