Accueil ACotonou Carnet noir: Exit bâtonnier Joseph Adjignon Kèkè

Carnet noir: Exit bâtonnier Joseph Adjignon Kèkè

173
0
PARTAGER
Carnet noir: Exit bâtonnier Joseph Adjignon Kèkè

Le barreau et le monde politique béninois sont en deuil. Ils pleurent Joseph Adjignon Kèkè qui a cassé sa pipe cet après-midi du samedi 1er juillet à l’âge de 90 ans à son domicile au quartier Jonquet à Cotonou. Le défunt a eu un parcours très impressionnant. En effet, ingénieur agronome de formation au départ, Joseph Adjignon Kèkè embrassera par la suite la carrière d’avocat. Il a été le deuxième bâtonnier de l’Ordre des avocats du Bénin. Il a été plusieurs fois ministre, notamment ministre de la Justice, ministre du Plan et ministre de l’Economie avant la période révolutionnaire.

Me Joseph Adjignon Kèkè a participé activement à la Conférence nationale des forces vives de février 1990. Sa grande contribution à ces travaux lui a valu sa désignation comme représentant de l’Ouémé au sein du Haut conseil de la république (Hcr) avec l’avènement du renouveau démocratique. Il était d’ailleurs le vice-président de cet organe. Me Joseph Adjignon Kèkè sera ensuite élu député à l’Assemblée nationale sous la première législature (1991-1995) sous la bannière du parti Le Rassemblement national pour la démocratie (Rnd). A la fin de cette législature, le patriarche va décider de se retirer de la politique. Il va confier son parti à Anani Adébayo Abimbola pour la poursuite du combat politique. C’est donc une icône de la classe politique qui s’en est allé depuis ce 1er juillet.

  • Carnet noir
  • Me Joseph Adjignon Kèkè