Accueil ACotonou Commune de Lokossa : Le Conseil désavoue le maire Awadji

Commune de Lokossa : Le Conseil désavoue le maire Awadji

211
0
PARTAGER

La mairie de Lokossa a tenu son conseil communal hier, mercredi 28 juin 2017. Sur les plusieurs points à l’ordre du jour, un seul a été adopté par le conseil qui en rejette ainsi plusieurs autres importants et relatifs au développement de la commune. Une manière pour les conseillers, de dénoncer la gestion solitaire et opaque de la commune par le maire Pierre Cocou Awadji.

Les conseillers communaux de Lokossa n’approuvent pas la gestion du maire Pierre Cocou Awadji. Si 10 conseillers sur les 19 que compte la commune autorisent le maire de Lokossa à attribuer un domaine au ministère des Enseignements secondaires pour la construction du Lycée technique industriel, électrotechnique et énergétique dans l’arrondissement de Houin, les conseillers du maire, Pierre Cocou Awadji rejettent en bloc, le compte administratif gestion 2016, le Plan de développement communal (Pdc) 3e génération, et autres. En agissant ainsi, ces conseillers communaux affirment ne pas être contre le contenu des points inscrits à l’ordre du jour, mais ils  reprochent simplement au maire de la commune, son mode de gestion des affaires. « Notre action aujourd’hui, c’est de marquer le marie, c’est dire non à sa gestion, il n’a qu’à se remettre en cause », a déclaré  le premier adjoint au maire Valère Doguè. « Ce n’est pas aujourd’hui que nous déplorons la gestion du maire, une gestion opaque, une gestion solitaire, une gestion truffée de mal gouvernance », a-t-il renchéri. A en croire ses propos, septiques au départ, plusieurs autres conseillers ont rejoint le mouvement, vu l’ampleur de la situation. « Je suis un conseiller élu, mais je ne comprends rien, le cabinet même ne comprend rien, c’est ce qui me fâche, moi-même », se désolera-t-il. Le Chef de l’arrondissement central de Lokossa Sévérin Hounnou, dénonce pour sa part, le blocage du fonctionnement normal de l’administration par le maire, avec la non dotation en matériel adéquat : « Je suis sur le 17e registre, et par registre, il faut 100 signatures, il faut remplir trois pages, je n’ai pas eu un seul bic à l’heure où je vous parle. En 2016, je n’ai eu que 4 bics pour finir or j’ai fait 32 registres, » s’exclame-t-il avec furie. Les conseillers exigent donc du maire une gestion participative. Interpelé par la situation, le maire de la commune de Lokossa, Pierre Cocou Awadji promet trouver un terrain d’entente avec ses collègues conseillers « Ils sont tous élus pour le développement de la commune » a-t-il fait savoir. Il déplore cependant le blocage de l’adoption du plan de développement communal. Selon ses propos, la non adoption de ce document, guide de financement, fera perdre à la commune de Lokossa le  bénéfice du fonds fadec de la part de l’Etat béninois.

Thomas AZANMASSO

L’article Commune de Lokossa : Le Conseil désavoue le maire Awadji est apparu en premier sur BENINSITE – L'Infos en continue.