Accueil 24h au Benin Le ministre de l’Intérieur rassure les populations

Le ministre de l’Intérieur rassure les populations

196
0
PARTAGER

Le ministre de l’Intérieur a organisé une conférence de presse lundi dernier à son cabinet pour faire le point sur l’état de la sécurité au Bénin. Selon Sacca Lafia, le Bénin se porte bien au plan sécuritaire ces derniers mois.

”L’insécurité au quotidien se conjugue au passé et les populations vivent en quiétude”, a déclaré le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, au cours de la conférence de presse organisée lundi dernier à son cabinet.

De janvier à juin 2017, le Bénin a enregistré huit cas de braquage dont cinq élucidés, d’après le point fait par Sacca Lafia. De même, des pistolets et des fusils de fabrication artisanale ainsi que des munitions ont été saisis.

« Le Gouvernement déploie des efforts louables pour renforcer la sécurité en initiant des réformes dans le domaine de la sécurité publique et de la protection sociale, en renforçant la présence préventive et dissuasive des Forces de sécurité dans tous les centres urbains, dans les zones rurales et surtout dans les zones frontalières », a expliqué le ministre de l’Intérieur.

Les actions menées au cours des six derniers mois ont permis aussi de saisir des stupéfiants pour plus de mille kilogramme s et d’interpeller 75 dealers.

Des cas de cybercriminalité, d’escroquerie et d’assassinats ont été également enregistrés.

Les sapeurs-pompiers ont effectué 5282 interventions de secours sur la même période.
« La sécurité n’est pas seulement l’affaire des forces de sécurité seules. C’est avant tout l’affaire de tous les citoyens et les populations doivent réagir pour dénoncer et coopérer », insiste M. Mafia.

Le ministre de l’Intérieur attire l’attention des populations sur le numéro vert mis en service le 1er juin dernier. Le 166, qui est un numéro gratuit pour alerter les forces de sécurité publique, a enregistré plus de 17 000 appels. Ce numéro vert est destiné à « rapprocher davantage les responsables des forces de sécurité de la population », a rappelé le patron des flics.

D. M.