Accueil ACotonou Conférence de presse du ministre de l’Intérieur: Des chiffres qui rassurent sur...

Conférence de presse du ministre de l’Intérieur: Des chiffres qui rassurent sur la sécurité des personnes et des biens

142
0
PARTAGER
Conférence de presse du ministre de l’Intérieur: Des chiffres qui rassurent sur la sécurité des personnes et des biens

Le Bénin se porte bien au plan sécuritaire ces derniers mois. L’insécurité au quotidien se conjugue au passé et les populations vivent en quiétude, a souligné le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Sacca Lafia, ce lundi 19 juin, au cours d’une conférence de presse organisée à son cabinet.

De janvier à juin 2017, le Bénin a enregistré huit cas de braquage dont cinq élucidés. Neuf pistolets de fabrication artisanale, trois fusils de fabrication artisanale et 28 cartouches calibre de 12 mm ont été saisis par les Forces de sécurité publique.
Face aux médias, ce lundi 19 juin à son cabinet, pour faire le point de la situation sécuritaire du Bénin ces derniers mois, Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, s’est félicité de ces chiffres qui traduisent une accalmie. « Le Gouvernement déploie des efforts louables pour renforcer la sécurité en initiant des réformes dans le domaine de la sécurité publique et de la protection sociale, en renforçant la présence préventive et dissuasive des Forces de sécurité dans tous les centres urbains, dans les zones rurales et surtout dans les zones frontalières », a déclaré le ministre dans ses propos liminaires.
Ces forces, selon lui, ont su investir le territoire national avec pour mission de protéger, d’assister et de sécuriser. Sur ces six derniers mois, le résultat de ce déploiement se laisse voir, a semblé dire le ministre qui, documents à l’appui, a vanté les chiffres qui nourrissent sa satisfaction. Il n’existe néanmoins pas une barrière insécurité zéro, nuance le ministre qui a également signalé 37 cas de stupéfiants saisis, 75 personnes appréhendées pour une quantité totale de 1135, 170 kilogrammes.
Au cours de la période, des cas de cybercriminalité, d’escroquerie, d’assassinats ont été enregistrés. Par ailleurs, le nombre d’interventions par les sapeurs pompiers sur la même période est de 5282. En somme, des résultats encourageants qui n’autorisent tout de même pas à dormir sur ses lauriers. Il y a lieu, pense le ministre, de les améliorer à travers la dénonciation. « La sécurité n’est pas l’affaire des forces de sécurité seules… C’est avant tout l’affaire de tous les citoyens et les populations doivent réagir pour dénoncer et coopérer », préconise-t-il.

Le 166 marche fort !

Mis en service le 1er juin dernier, le 166, numéro gratuit pour alerter les forces de sécurité publique, a déjà enregistré au moins 17172 appels entrants contre 12499 appels reçus. Le nombre d’appels non aboutis est de 3822 et le nombre d’appels traités avec les unités est de 260. Le but de ce numéro qui a enregistré quelques appels inopportuns par moments, souligne le ministre, est de « rapprocher davantage les responsables des forces de sécurité de la population ». Sacca Lafia a aussi invité les populations voisines des côtes à observer des règles de prudence en raison de la montée des eaux signalée par les services météo et océanographiques pour ces dernières heures. Mais tout est sous contrôle, a-t-il apaisé, en présence des responsables en charge de la protection sociale qui ont pris part à cette conférence de presse tout comme les directeurs généraux de la Police et de la Gendarmerie nationales.