Accueil ACotonou Millennium Challenge Account II: Cap sur l’efficacité énergétique pour une croissance économique...

Millennium Challenge Account II: Cap sur l’efficacité énergétique pour une croissance économique forte

162
0
PARTAGER
Millennium Challenge Account II: Cap sur l’efficacité énergétique pour une croissance économique forte

Toutes les diligences sont déjà faites pour le démarrage prochain du second compact du Millennium Challenge Account (Mca-Bénin II). L’annonce a été faite, hier jeudi 15 juin, à la faveur d’une conférence de presse au siège de l’institution à Cotonou. Le programme s’étale sur la période 2017-2022 et prévoit des avancées significatives sur le plan énergétique au Bénin

La mise en œuvre du second compact du Millennium Challenge Account (Mca-Bénin II) est imminente. Le programme dont le démarrage est annoncé avant la fin de ce mois, parie sur l’amélioration de la gouvernance énergétique au Bénin en vue d’une croissance économique durable.
« Il vise à améliorer les infrastructures électriques de mauvaise qualité qui entravent la croissance économique et permettra de réduire la dépendance énergétique du Bénin », souligne Samuel Batcho, coordonnateur national du Mca-Bénin II.
Quatre grands projets sont prévus dans le cadre du programme. Le premier est relatif aux réformes des politiques et au renforcement institutionnel ; le second et le troisième portent respectivement sur la production et la distribution d’électricité. Le quatrième prend en compte l’accès à l’électricité hors réseau.
Relativement au premier projet, il est prévu le développement des normes en matière d’efficacité énergétique, le renforcement de la gouvernance de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). Le projet de « production énergétique » permettra d’accroître la capacité de production nationale et prendra en compte la construction de centrales solaires et la réhabilitation de barrages hydro-électriques.
Au titre du projet de « Distribution d’électricité », la construction d’un centre moderne de contrôle et de régulation de la distribution de l’énergie électrique et le renouvellement des lignes distributrices de la Sbee dans les principales villes du Bénin.
Le projet « Accès à l’énergie » regroupe la construction de mini-réseaux pour favoriser l’accès des zones rurales à l’électricité hors-réseau. Le coût total du Mca-Bénin est évalué à 403 milliards de dollars dont 375 milliards de dollars du Gouvernement américain et 28 milliards de dollars représentant la contribution du Bénin.
A terme, le pays pourra accroître sa capacité de production de 78 mégawatts dont 45 mégawatts pour le photovoltaïque. Ce qui équivaut au tiers de ses besoins énergétiques actuels en heure de pointe. La ville de Bohicon bénéficiera de 15 Mégawatts, Parakou 15 mégawatts, Djougou 10 mégawatts et Natitingou 5 mégawatts. A cela s’ajoute l’intention du pays d’étendre les capacités énergétiques actuelles de la centrale hydro-électrique, à travers la réalisation de micro centrales hydro-électriques de 1 mégawatt.
Mais avant d’en arriver à ce second compact, le Bénin a franchi des étapes. « Nous sommes partis de l’analyse des contraintes majeures à l’investissement privé et à la croissance économique au Bénin », informe Samuel Batcho. Lesquelles contraintes sont relatives, entre autres, au déficit en infrastructures énergétiques, l’inadéquation de l’environnement des affaires, la corruption le long des principaux corridors routiers et le déficit en infrastructures de transports ferroviaires. L’analyse de ces différentes contraintes a abouti au compact II.
C’est pourquoi, le Bénin se lance le pari de conduire efficacement le programme.
« Nous avons pour challenge de réaliser toutes les activités prévues dans ce programme en cinq ans. Lorsque le compteur va être lancé, nous n’aurons plus une seconde de repos », promet Samuel Batcho.
Pour le ministre d’Etat, chargé du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, président du Conseil d’administration du MCA-Bénin II, l’énergie est une denrée vitale pour le développement. Il salue l’arrivée de ce deuxième compact. « L’énergie est le premier obstacle à la croissance économique du Bénin. Nous en avons tous besoin pour faire prospérer nos affaires et pour mieux vivre », soutient-il.

Arrimage au Pag

Les questions énergétiques occupent une place importante dans le Programme d’action du Gouvernement Pag). Les efforts cumulés du Pag et du second compact du Mca, favoriseront sans doute la transformation durable du secteur au bénéfice des populations. Selon le ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines, Dona Jean-Claude Houssou, les différents projets du Mca-Bénin II, sont en adéquation avec le Pag. Sur ce point, détaille-t-il, 10% des 45 projets phares que comporte ‘’le Bénin révélé’’ sont orientés vers le secteur énergétique. Il s’agit du projet visant l’augmentation des capacités du thermique, la prise en compte de l’énergie renouvelable, la restructuration du système national d’énergie électrique et sa maîtrise. De ce point de vue, la prise en compte des problèmes énergétiques dans le ‘’Bénin révélé’’ fait appel à un paquet de réformes et à des volumes d’investissements conséquents. Une partie de ces investissements sera destinée au Mca-Bénin II, à travers le solaire et la distribution du renouvelable, promet le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané.

  • Millennium Challenge Account II
  • efficacité énergétique
  • croissance économique