Accueil 24h au Benin L’Union Chrétienne Féminine conscientise les enfants sur les abus sexuels

L’Union Chrétienne Féminine conscientise les enfants sur les abus sexuels

169
0
PARTAGER

Les enfants de Tokan dans la commune d’Abomey-Calavi ont célébré le 16 juin 2017, la Journée de l’Enfant Africain à l’instar de tous les enfants du continent. Une initiative de Young Women Christian Association (YWCA) pour amener les enfants à connaître leurs droits. Soutenue par l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) et celle des Journalistes pour la Planification Familiale (AJPF), la cérémonie s’est déroulée au siège de YWCA à Tokan, à Abomey-Calavi.

Amener les enfants à connaître leurs droits, attirer leur attention sur les abus sexuels et la situation de ceux qui sont particulièrement vulnérables à la marginalisation ou à la violence. Ce sont entre autres, les objectifs de l’UFC (Union Chrétienne Féminine) ou encore Young Women Christian Association (YWCA) en réunissant dans l’après-midi du mercredi 16 juin 2017, plus d’une centaine d’enfants (écoliers, élèves et étudiants) tous résidants à Tokan dans la commune d’Abomey-Calavi, pour célébrer avec eux la Journée de l’Enfant Africain (JEA).

Pour marquer l’édition 2017 de cette journée placée sous le thème « lutte contre le mariage précoce et forcé », les participants ont suivi une communication participative sur les droits des enfants. Il s’agit entre autres, du droit à la santé, du droit à l’éducation, du droit d’être protégé de la violence et du droit à un nom. L’accent a été mis sur les droits de l’enfant d’être protégé de la violence, et de l’exploitation économique. Pour la Directrice exécutive d’YWCA Clotilde NOUDEVIWADEDJI, les enfants disposent désormais de toutes les armes pour dire non au harcèlement sexuel, au mariage précoce et forcé et aussi à l’exploitation économique. Le sexe n’est pas un jouet et pour ce fait, nous éduquons, encourageons et soutenons les enfants à dénoncer toute personne qui tenterait de les harceler. Elle a par ailleurs saisi l’occasion pour inviter les enfants à adopter des comportements sains pendant les vacances qui s’annoncent (lecture, sport…). Le président du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) de l’Abpf Elvis SERIKI, après avoir fait une brève présentation de l’Abpf aux enfants, a exhorté ces derniers à adopter de bon comportements en matière de sexualité.

Au-delà de la commémoration, il s’agit pour YWCA préoccupé par le bien-être de ces enfants et ceux du continent africain, de veiller au quotidien au respect des droits de l’enfant afin d’assurer davantage son mieux-être.

La journée de l’enfant africain est organisée chaque année depuis le 16 juin 1991 par l’Organisation de l’unité africaine (aujourd’hui, Union africaine), en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto (Afrique du sud) par le pouvoir de l’apartheid le 16 juin 1976. L’événement à été rehaussé par la présence d’une délégation du MAJ et de l’Association des Journalistes pour la Planification Familiale (AJPF).

Juliette MITONHOUN