Accueil ACotonou Convention entre les acteurs du Programme Redevabilité: La Coopération suisse appuie l’offre...

Convention entre les acteurs du Programme Redevabilité: La Coopération suisse appuie l’offre de meilleurs services aux populations

168
0
PARTAGER
Convention entre les acteurs du Programme Redevabilité: La Coopération suisse appuie l’offre de meilleurs services aux populations

Le président du Laboratoire Citoyennetés, Antoine Sawadogo, a présidé, ce jeudi 15 juin au siège de la Coopération suisse à Cotonou, la cérémonie de signature de convention entre les acteurs du programme Redevabilité Bénin. La Fédération des radios communautaires et assimilées du Bénin (Fercab) et Social Watch étaient de la partie.

Afin d’offrir de meilleurs services de base aux populations, la Coopération suisse appuie le programme Redevabilité qui se bat pour créer un environnement où les organisations de la Société civile, les citoyens et les médias interagissent avec les pouvoirs publics. Lancé le 17 janvier dernier, ledit programme vise à contribuer au renforcement de capacités d’actions des organisations de la Société civile (Osc) et des acteurs étatiques en matière de demande et d’offre de la redevabilité. « Au-delà du devoir de rendre compte de l’exercice d’une responsabilité, la redevabilité implique le suivi des engagements et des progrès dans l’amélioration des services de base aux populations », indique Antoine Sawadogo, président du Laboratoire Citoyennetés. Il signale que trois faîtières de la Société civile se sont engagées dans cette dynamique qui offre la possibilité à chaque citoyen béninois d’interpeller tous les porteurs de responsabilité aux niveaux local et national, dans le but d’améliorer les services offerts. Ce pari a été fait par le réseau Social Watch Bénin, la Maison de la Société civile et la Fédération des radios communautaires et assimilées du Bénin (Fercab).

Selon le président du Laboratoire Citoyennetés, le Programme d’action du Gouvernement pointe quelques repères liés au champ de la redevabilité et de l’éducation à la citoyenneté. Lesdits repères portent, entre autres, sur le renforcement de la qualité des services publics et leur amélioration, le renforcement du contrôle citoyen de l’action publique et le suivi et l’évaluation de la perception des trois composantes de la Société civile que sont les partis politiques, la Société civile et les institutions de la République.
Antoine Sawadogo a félicité les responsables d’Osc pour leur volonté d’agir, la mobilisation dont elles ont fait montre et leur engagement pour le renforcement et l’exercice systématique de la redevabilité à toutes les échelles de gouvernance (communale, départementale et nationale).
Le président du Laboratoire Citoyennetés (Lc) rappelle à l’assistance les missions qui lui incombent, à savoir l’accompagnement des Osc par le renforcement de leurs capacités et la construction de synergie dans leurs plans d’action, le suivi et la capitalisation du processus, ainsi que la mise en cohérence des activités des parties au programme. Des missions qui s’inscrivent dans les réalisations et expériences du Lc qui assure le pilotage et le monitoring du Programme Redevabilité.
Ce que confirme Fernand Koko chargé du Programme Redevabilité au Lc qui a souligné la transparence dont ont fait montre les Osc après le lancement du programme. Un programme qui requiert, selon lui, l’exigence de la transparence dans la gestion des affaires publiques mais également le droit et le devoir du citoyen d’exiger et de demander de rendre compte.
En ce qui le concerne, Dr Aziz Monsi, chargé du suivi et de la capitalisation au LC, il expose que la reddition de compte de façon spontanée et l’exigence de redevabilité permettent aux différents responsables de rendre compte d’une part et aux citoyens d’en faire la demande d’autre part. De plus, les médias font partie, selon lui, du paysage de la Société civile dans la mesure où ils donnent la parole à ses acteurs.
Une disponibilité des médias présents dans toutes les communes et saluée par Gustave Assah, représentant des Osc partenaires à la signature de convention. Pour lui, la convention définit les liens de collaboration et les stratégies de la pratique de la redevabilité. Elle offre aux Osc la capacité d’être au cœur de l’interactivité. La redevabilité doit être renforcée. Ce qui implique le renforcement de la transparence dans la gestion des affaires et le suivi des actes posés. Le représentant des Osc consent à la définition d’un plan et d’une stratégie de communication pour le Programme Redevabilité.
Le Programme Redevabilité bénéficie également de l’appui du Royaume de Belgique n

Les trois résultats visés par le Programme Redevabilité

Résultat 1 Transparence

Devoir de rendre compte de l’exercice d’un suivi des engagements et des progrès dans l’amélioration des services de base aux populations.

Résultat 2 Renforcement de capacités

Renforcer les capacités des Osc et des acteurs étatiques.

Résultat 3 Interaction

Créer un espace d’interaction entre les citoyens, les médias et les pouvoirs publics pour de meilleurs services de base aux populations.

  • Coopération suisse
  • Programme Redevabilité
  • Convention