Accueil ACotonou Eliminatoires de la 32e édition de la Can Cameroun 2019: Un plat...

Eliminatoires de la 32e édition de la Can Cameroun 2019: Un plat aux Scorpions gambiens comme entrée pour les Ecureuils

133
0
PARTAGER
Eliminatoires de la 32e édition de la Can Cameroun 2019: Un plat aux Scorpions gambiens comme entrée pour les Ecureuils

Ce week-end, la plupart des stades africains vibreront aux rythmes de la première journée des éliminatoires de la trente-deuxième édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can Cameroun 2019). A cette occasion, les Ecureuils du Bénin seront aux prises avec les Scorpions de la Gambie, dimanche 11 juin prochain au stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou. Un adversaire, a priori, bien à la portée des poulains d’Oumar Tchomogo pour une entrée en matière réussie.

Les éliminatoires de la trente-deuxième édition de la Can dont le Cameroun accueillera la phase finale en 2019 débutent ce vendredi 9 juin. Pour chacune des 42 sélections présentes sur la ligne de départ et réparties en douze groupes de quatre, l’objectif sera de remporter l’une des 15 places qualificatives en jeu. La compétition s’annonce comme une course de fond pour toutes les équipes engagées dont celle du Bénin.
Privés de justesse de la phase finale de la Can Gabon 2017, les Ecureuils sont très attendus pour le match du dimanche 11 juin prochain au stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou, face aux Scorpions de la Gambie. Si ce n’est pas au niveau des clubs avec le Mogas 90, c’est pour la première fois que les deux sélections qui évoluent dans le groupe D de la compétition, aux côtés des Fennecs de l’Algérie et des Eperviers du Togo, s’affrontent. C’est donc à la rencontre de l’inconnu que Stéphane Sességnon et ses coéquipiers s’en vont.
En effet, les Scorpions de la Gambie n’ont jamais participé à une phase finale de la Can. En dehors du Wallidan et du Ports Authority, deux clubs du football gambien qui, il y a encore quelques années, essayaient d’impressionner sur le plan continental, ils n’ont aucune référence. N’empêche, qu’ils ne se présenteront pas à Cotonou en victimes expiatoires. Avant la capitale économique du Bénin, où ils sont arrivés ce jeudi 8 juin, les Gambiens ont effectué un stage bloqué à Accra, au Ghana. Pour ce déplacement, leur entraîneur Sang Ndong a convoqué 24 joueurs dont 19 évoluent dans les championnats africains et européens. Outre le gardien de but Modou Jobe de l’Asc Linguère du Sénégal, le défenseur et capitaine Omar Colley du Krc Genk de Belgique, le milieu de terrain Alasana Manneh de Barcelone FC et les attaquants Lamin Jallow et Ali Sowe évoluant dans le championnat italien sont à surveiller de près. L’entraîneur des Ecureuils, Oumar Tchomogo, est donc averti.
Evoluant à domicile et assurés du soutien de leur public, ses poulains auront donc à cœur de réussir une bonne entrée en matière. Dans un groupe au sein duquel les Fennecs de l’Algérie de Ryad Mharez et les Eperviers du Togo en habitués des grands rendez-vous, restent les grands favoris, ils n’auront pas le droit à l’erreur.
Certes, ce n’est que le dimanche 4 juin dernier que les Ecureuils du Bénin sont entrés en regroupement. Ils n’ont bénéficié que de quelques jours d’entraînement.
Ce qui lui permettra d’installer son dispositif tactique pour affronter la Gambie. En l’absence de certains cadres de sa sélection, Oumar Tchomogo est dans l’obligation d’opérer des choix afin de constituer son onze de départ. Qui accompagnera Stéphane Séssegnon et Djiman Koukou au milieu de terrain, en l’absence de Bello Babatundé? Au niveau de la défense, il y a le poste de latéral droit qui préoccupe avec l’absence de Jordan Adéoti. L’entraîneur aura aussi à penser au forfait de David Djigla dans l’animation de l’attaque. Il doit lui trouver un remplaçant. La séance d’entraînement à huis clos de l’après-midi d’hier a permis à Oumar Tchomogo de mettre en place son dispositif tactique, pour affronter les Scorpions de la Gambie. Celle que les Ecureuils effectuent ce matin sera cette fois-ci ouverte au public.
Même s’il y a des années qu’on n’a cessé de jouer au football, à cause des crises à répétition au niveau de la fédération, la plupart des joueurs retenus reviennent des championnats qui sont à peine terminés. L’espoir est donc permis, pourvu que Stéphane Sességnon, Steev Mounié, Michael Poté et leurs coéquipiers retrouvent leur sensation et la joie de jouer qui les ont souvent caractérisés sur leurs installations.
C’est un quatuor malien conduit par Boubou Traoré qui dirigera le match. Il aura comme premier arbitre assistant, Adama Sidiki Koné. Baba Yomboliba sera son deuxième arbitre assistant. L’arbitre de table est Ousmane Sidibé. Quant au commissaire au match, il a pour nom David Yameogo Koudougou. Il est du Burkina Faso.

  • Can Cameroun 2019
  • Football
  • Ecureuils